Maurice

L’île Maurice sous des trombes d’eau

Climat

Témoignages.re / 20 février 2013

Des pluies torrentielles se sont abattues dans le nord de Maurice, inondant une bonne partie des régions de l’Amitié, Plaine-des-Roches et l’Amaury

JPEG - 48 ko

A cause des pluies torrentielles qui s’abattent sur l’île Maurice, le prix des légumes risquent d’augmenter dans les prochaines semaines.

Les prévisions de la météo laissent entendre des averses orageuses dans le pays dans les jours à venir. Des routes ont été fermées à la circulation durant plusieurs heures provoquant des embouteillages monstres, lundi. Le ministre de l’Éducation, Vasant Bunwaree, a recommandé dans un communiqué, publié lundi 18 février 2013, aux parents de ne pas envoyer leurs enfants à l’école à cause des grosses averses qui se sont abattues dans plusieurs régions de l’île, plus particulièrement au nord.

Mercredi 13 février, les pluies torrentielles avaient paralysé le pays, poussant à l’arrêt des activités économiques. Cette paralysie aura coûté plus de 30 millions USD selon l’organisation patronale, la Mauritius Employers Federation. Après une accalmie de quelques jours, Kreepalloo Sunghoon, secrétaire de l’association des petits agriculteurs a expliqué que le site de "Lexpress" de Maurice, que 35% de la production agricole sont « irrécupérables ».

Principales pertes, les légumes fins qui n’ont pas résisté aux averses, ceux qui ont été épargnés « ne se conserveront pas bien à cause de la quantité d’eau qu’ils ont absorbée ». Par conséquent, « un manque de légumes va se faire sentir d’ici deux à trois semaines », a prévenu Kreepalloo Sunghoon. Cette pénurie va entrainer une hausse des prix sur les étalages.


Kanalreunion.com