Mayotte

Élie Hoarau exprime la solidarité aux Mahorais

Le député réunionnais mobilise au niveau de l’Union européenne

Témoignages.re / 15 octobre 2011

Élie Hoarau se rendra prochainement à Mayotte pour exprimer la solidarité et pour rechercher des modes d’action pour que l’Union européenne permette d’apporter sa contribution à la sortie de la crise.

« Mayotte a subi une évolution statutaire de collectivité territoriale à département au sein de la République française, sur le plan européen, Mayotte est passée d’un statut de PTOI à RUP », a expliqué hier Élie Hoarau lors de la conférence de presse tenue avec Paul Vergès. Cette transformation statutaire est une procédure statutaire longue, qui a conduit le député européen à inviter une délégation mahoraise à Bruxelles, afin que celle-ci voit de ses propres yeux le fonctionnement de l’Union européenne ainsi que ses enjeux.
Élie Hoarau a reçu Saïd Ahamadi "Raos", 3ème vice-président du Conseil général dans le cadre de la rupéïsation de Mayotte, mais face à la dégradation de la situation sur l’île, les deux hommes ont échangé sur « la vie chère, des monopoles, des ententes, des abus de position dominante au regard du droit européen de la concurrence ».
Suite à cet entretien, ils ont saisi le commissaire européen au marché intérieur, Michel Barnier, afin de lui présenter la situation mahoraise. « Le commissaire Michel Barnier s’est montré préoccupé et très attentif à la situation mahoraise. Le député des Outre-mer au Parlement européen et le vice-président du Conseil général enverront à la Commission une note sur la situation à Mayotte. Suite à cette démarche, le parlementaire s’est engagé à tenir la Commission européenne informée de la situation et à lui apporter tous les éléments de nature à l’éclairer sur la situation des monopoles et de la vie chère à Mayotte », ont annoncé Élie Hoarau et Saïd Ahamadi, dans un communiqué publié mercredi.
Lors de la conférence de presse de vendredi 14 octobre, Élie Hoarau a annoncé sa décision de se rendre à Mayotte, « par solidarité et pour converser avec les principaux acteurs sur les problèmes et voir comment l’Union européenne peut intervenir pour tenter de régler la crise dès à présent et sur le long terme, à l’aide d’actions pérennes ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com