Mayotte

L’État commence à lâcher, « la bataille ne fait que commencer »

Printemps mahorais : suspension de la grève générale

Témoignages.re / 10 novembre 2011

Au 44ème jour de grève, l’Intersyndicale a décidé de suspendre le mouvement. Elle estime que des avancées ont été obtenues sur plusieurs revendications. C’est une première victoire dans la bataille pour l’égalité sociale.

Une semaine après l’arrivée du préfet de la départementalisation en tant que négociateur en chef, l’Intersyndicale et les associations de consommateurs s’estiment satisfaites de la progression des négociations. Sur la base de plusieurs avancées, elle a donc décidé de suspendre la grève générale qui durait depuis 44 jours.
Les prix de la viande de bœuf, du gaz et du sable vont diminuer. Jusqu’à présent, le refus était systématiquement opposé aux demandes des Mahorais. La mobilisation a permis de briser le mur de l’impossible.
Les baisses obtenues ne correspondent pas aux revendications, mais elles sont un premier pas. Soulaimana Noussoura, dirigeant de la CGC, a estimé que « le travail que nous avons mené a poussé l’État à lâcher un certain nombre de choses. La bataille ne fait que commencer ».
La lutte pour l’égalité sociale reste en effet au cœur des combats des Mahorais. Elle va donc se poursuivre sous d’autres formes. Le Printemps mahorais est donc loin d’être fini.
Si aucun événement ne remet en cause la situation, l’accord entre l’État, l’Intersyndicale et les autres partenaires sociaux devra être officiellement signé aujourd’hui.


Kanalreunion.com