Mayotte

Mayotte : « Le PCR soutient les Mahorais en lutte pour le pouvoir d’achat et l’emploi »

Communiqué de presse du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 7 octobre 2011

Dans un communiqué diffusé à la presse relatif au mouvement social à Mayotte, le PCR « exprime son soutien à la population Mahoraise, condamne toute forme de répression et appelle le gouvernement à appliquer sans délai les mesures qui relèvent automatiquement de l’égalité citoyenne »

Depuis plus d’une semaine, une crise sociale sans précédent secoue Mayotte. A l’origine, c’est l’augmentation des prix ainsi que la baisse du pouvoir d’achat qui ont provoqué la colère des habitants, dont une majorité de jeunes. Pour seule réponse, le gouvernement français envoie des renforts de policiers, de Paris et de La Réunion. Une violente répression a lieu à l’égard des manifestants. Le PCR dénonce l’attitude du gouvernement et apporte son soutien au mouvement de protestation populaire.

Mayotte est devenue Département Français en avril 2011. Depuis 5 mois, la question de l’Egalité est au cœur du débat politique et de la revendication sociale. Le gouvernement n’a rien prévu pour accompagner ce jeune Département dans l’accession à l’égalité. Les Mahorais tirent les leçons de La Réunion : ils ne veulent pas attendre un demi siècle.

En effet, les habitants de Mayotte sont confrontés à une économie trop chère pour les capacités d’achat de la population générale. Seuls peuvent y avoir accès les travailleurs de l’administration, en particulier, les fonctionnaires d’Etat. La population compte sur l’accession à l’égalité pour compenser le manque de pouvoir d’achat.

Le gouvernement oppose un silence total à la revendication légitime des Mahorais. Exaspérée, la population organise des manifestations. C’est alors qu’intervient la ministre de l’Outre mer qui envoie des renforts de policiers, notamment, à partir de La Réunion.

Le Parti Communiste Réunionnais exprime son soutien à la population Mahoraise, condamne toute forme de répression et appelle le gouvernement à appliquer sans délai les mesures qui relèvent automatiquement de l’égalité citoyenne et de préparer les jeunes Mahorais à occuper les postes nécessaires à l’administration du pays. Il faut en finir avec l’irresponsabilité.

Fait au Port, le 7 octobre 2010,

Bureau de presse du PCR


Kanalreunion.com