Mayotte

« On peut faire une croix sur la piste longue »

« Il n’y a plus d’argent en métropole », affirme le président du MEDEF-Mayotte

Témoignages.re / 1er septembre 2010

Dans une interview publiée dans "Malango" et dont nous reproduisons ci-après des extraits, le président du MEDEF-Mayotte, Michel Taillefer, estime qu’aucune piste longue ne sera construite à Pamandzi, et fait part de son opposition de la construction de l’agrandissement de l’aérogare par un groupe impliquant la CCI de La Réunion. Extraits :

Concernant l’aérogare, vous êtes en colère contre la candidature d’aéroport de Nice…

Oui, car un de ses partenaires pour l’appel d’offre est la CCI de La Réunion. Et je trouve scandaleux que cette dernière se retrouve dans un projet de gestion de l’aéroport de Mayotte. Il y avait 4 candidats : Vinci, la Colas qui a été écartée, Lavalin, groupe canadien, et aéroport de Nice. Je ne pense d’ailleurs pas que l’on puisse retenir ce dernier candidat, aéroport de Nice, étant moins bien placé que les deux autres candidats en prestations et en prix. En tant que président du MEDEF, je souhaite que Vinci l’emporte, cette société ayant un relai à Mayotte, la SOGEA, adhérent au MEDEF.

Où en est-on des autres grands projets de Mayotte ?

- On peut faire une croix sur la piste longue ! A partir du dernier trimestre 2011, des Boeing 777-200 de la compagnie Air Austral vont relier directement Mayotte à Paris avec la piste en l’état. De plus, Mayotte a besoin de crédit européen pour construire sa piste longue car il n’y a plus d’argent en métropole. L’argent qui arrive à Mayotte est celui du contribuable, or, depuis la Libération, jamais la France n’a été aussi endettée.


Kanalreunion.com