Mayotte

Un rassemblement prévu ce dimanche

En marge des manifestations à Mayotte

Témoignages.re / 14 octobre 2011

À Mayotte, les négociations ont repris ce jeudi 13 octobre 2011 à la préfecture. L’intersyndicale, le collectif des consommateurs, le patronat, la grande distribution, la chambre de commerce et l’État ont été présents à la table des négociations. Le préfet Thomas Degos a rendu compte des consultations sur les écarts de prix avec les différentes parties prenantes du conflit. À Mayotte, où l’on rentre dans le 18ème jour de grève contre la vie chère, cette réunion est perçue comme celle de la « dernière chance ». À La Réunion, les Mahorais se mobilisent. Un rassemblement est prévu ce dimanche 16 octobre à 9 heures à la Maison de Mayotte à Saint-Denis.

À l’initiative du rassemblement prévu ce dimanche, Amina Djoumoi, secrétaire de l’Association Maecha Mema Elwatoiniya du Tampon (AMMET). Installée depuis une vingtaine d’années dans l’île, elle souhaite sensibiliser, par cette action, associations mahoraises, la communauté mahoraise mais aussi les Réunionnais sur les manifestations contre la vie chère à Mayotte. « Il faut qu’on agisse et qu’on devienne également acteurs et non-spectateurs. Cela fait 18 jours que ça dure et on ne peut plus être insensible. Nous devons interpeller les élus réunionnais et contacter les syndicats », explique-t-elle.

La membre de l’association, dont une partie de la famille habite au centre de Mayotte, craint pour la suite du conflit et espère beaucoup de la réunion qui se tient ce jour (hier-NDLR) sur l’île aux Parfums. « La situation est très difficile. Les gabiers ne fonctionnent plus. J’ai peur d’appeler ma famille et de les entendre dire qu’ils n’ont pas à manger alors que, moi, j’en ai », affirme-t-elle. Elle ajoute que si des solutions ne sont pas trouvées rapidement, des manifestations pourraient avoir lieu, « sans descendre dans la rue ». « Mayotte a besoin de ses enfants », conclut-elle.

Par ailleurs, la fédération des associations mahoraises s’est réunie ce jeudi 13 octobre 2011 à Saint-Pierre.

À Mayotte, les négociations entre l’intersyndicale, le collectif des consommateurs, le patronat, la grande distribution, la Chambre de commerce et l’État reprennent ce jeudi. L’économie de l’île aux parfums est au point mort depuis plus d’une dizaine de jours.


Kanalreunion.com