Monde

2016 : les Jeux Olympiques au Brésil

Rio de Janeiro élue par le Comité international olympique

Témoignages.re / 5 octobre 2009

La population de Rio de Janeiro s’est rassemblée vendredi après-midi sur la plage de Copacabana afin de célébrer l’élection de la ville pour organiser les Jeux Olympiques de 2016. Soutenue personnellement par le président des Etats-Unis, la candidature de Chicago a été éliminée dès le premier tour de scrutin.

Huit ans après la Chine, c’est une autre ville d’un pays émergent qui organisera les Jeux Olympiques. Face à Chicago, Tokyo et Madrid, c’est Rio de Janeiro qui a été élue au 2ème tour de scrutin. Lorsque que la flamme olympique quittera Londres en 2012, elle sera donc allumée quatre ans plus tard à Rio de Janeiro, une des principales villes du Brésil.
Le gouvernement municipal a organisé une grande fête sur la plage renommée, avec la présence de vedettes musicales locales et d’athlètes olympiques. Un grand écran a été installé pour que la population puisse assister en direct à l’annonce de la ville hôte.
Selon les autorités, au moins 15.000 personnes ont assisté à l’élection sur la plage de Copacabana. Après l’annonce, davantage de personnes se sont réunies sur la plage. Beaucoup de personnes se sont habillées en vert et jaune, couleurs du Brésil. Une affiche de 2.500 mètres carrés avec les mots "Rio loves you" (Rio vous aime) a pu être remarquée.
Dans le centre-ville de Rio, les gens se sont arrêtés pour assister à l’élection dans les rues, et ont célébré ensemble la victoire de Rio. Les écoles publiques ont suspendu leurs cours pour que plus de deux millions d’étudiants puissent applaudir pour leur ville.
A Copenhague, où l’élection a eu lieu, la délégation brésilienne a également fêté sa victoire. Le président Luiz Inacio Lula da Silva a souligné que Rio méritait d’organiser les Jeux olympiques, et a déclaré que « c’était la victoire de 190 millions d’esprits », faisant référence à la population de son pays.
C’est la troisième fois que Rio participe à la campagne pour organiser les Jeux Olympiques. La première fois pour organiser les JO 2004, qui ont eu lieu à Athènes, la deuxième pour organiser les JO 2012, qui auront lieu à Londres.
Lors de l’élection, Rio a affronté Madrid, Tokyo et Chicago. La ville américaine a été la première à être éliminée, suivie par Tokyo. La plupart des votants des deux villes éliminées ont ensuite reporté leurs voix sur Rio, qui a vaincu Madrid par 66 voix contre 32.
Au 1er tour de scrutin désignant la ville hôte des JO de 2016, les membres du Comité international olympique (CIO) ont créé la surprise en éliminant la co-favorite, Chicago. Sa candidature avait pourtant bénéficié du soutien du président américain Barack Obama, qui a passé quelques heures à Copenhague. L’ex-membre du CIO Kai Hom considère toutefois que la brièveté de cette présence a joué en sa défaveur.
« Avoir le président des Etats-Unis et sa femme présents ici en personne et les voir quitter le vote au premier tour est atroce et indigne », lâchait l’Australien Kevan Gosper, membre vétéran du CIO.
Pour Rio, c’est le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, qui avait soutenu la candidature en matinée, répétant l’argument phare du dossier carioca : le droit de l’Amérique du Sud à organiser ses premiers Jeux. « Rio est prêt. Donnez-nous cette chance », avait-il demandé, évoquant la « nouvelle frontière » que ces Jeux historiques représenteraient pour le Mouvement olympique.
Le Brésil est plus que jamais à l’honneur, puisqu’il s’était également vu attribuer la Coupe du Monde de football en 2014. Ce qui n’a finalement pas été un handicap hier.
Le Président Lula a été englouti par la joyeuse équipe du comité de candidature, après l’annonce de la victoire par Jacques Rogge, le président du CIO. « Incroyable, bouleversant, spectaculaire », a explosé le gouverneur de l’Etat de Rio, Sergio Cabral, alors que le footballeur Pelé fondait en larmes.


Kanalreunion.com