Monde

528 condamnations à mort en Egypte

Répression contre les Frères musulmans

Témoignages.re / 24 mars 2014

Un tribunal égyptien a condamné à mort 528 partisans du président renversé Mohammed Morsi. Ils font partie d’un groupe de 1.200 Frères musulmans jugés dans un même procès.

La répression contre les Frères musulman a franchi un nouveau cap. 528 personnes viennent d’être condamnées à mort par un seul tribunal en Egypte. Les prévenus sont accusés d’avoir tué un policier et d’avoir participé à un soulèvement. Les condamnés ont la possibilité de faire appel de ce verdict d’une extrême gravité.

Ce procès est une nouvelle étape de la répression du pouvoir égyptien contre les Frères musulman, commencée en juillet dernier au lendemain du coup d’Etat des militaires qui ont chassé du pouvoir le président élu Mohammed Morsi.

Le basculement de l’Egypte avait été un temps fort du Printemps arabe, car il avait abouti à la chute du président Moubarak, troisième président d’une République fondée par Nasser et ses soutiens. Les élections qui avaient suivi le renversement de Moubarak avaient donné une large victoire aux Frères musulmans. Mohammed Morsi est devenu le premier président du régime installé par le Printemps arabe. Mais sa politique a déplu à une partie de la population qui a trouvé le soutien de l’armée. Quant aux puissances occidentales, elles n’ont rien fait pour empêcher la remise en cause du suffrage universel qui constitue pourtant le pilier de la démocratie que les dirigeants occidentaux disent défendre.

La reprise de pouvoir par les militaires a été sanglante. Des centaines de partisans du président élu ont été tués, et des milliers arrêtés. Cette répression trouve maintenant son prolongement judiciaire, avec plus de 500 condamnations à mort.

Porte-parole des Frères musulmans à Londres, Abdullah el-Haddad a déclaré à la BBC que ce verdict démontre que l’Egypte est une dictature. Le pouvoir égyptien ont classé les Frères musulman comme organisation terroriste. Un second groupe de 700 personnes doit être jugé à partir de mardi.


Kanalreunion.com