Monde

Afrique : taux de croissance de 30% par an en télécommunication

TIC

Témoignages.re / 20 janvier 2016

Avec un taux de croissance du secteur des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) de l’ordre de 30% par an sur un marché de plus d’un milliard de personnes, le continent africain connaît un essor dans l’utilisation des outils informatiques, une situation qui nécessite la mise en œuvre des stratégies de lutte contre la cybercriminalité sur le continent, a indiqué, ce mardi à Dakar, Julien Dechanet, Officier cyber pour la zone Afrique de l’Ouest.

M. Julien s’exprimait lors d’une rencontre organisée en prélude à la Conférence internationale ‘’Sécurity day’’ sur la cybercriminalité qui se tiendra, les 15 et 16 mars prochain à Dakar, dans la capitale sénégalaise.

Elle a pour objectif de réunir l’ensemble de l’écosystème numérique africain et d’accélérer le développement d’un espace de confiance soutenant l’essor du numérique en Afrique, vecteur durable de croissance économique et de développement.

En sa troisième édition, cette rencontre est placée sous le thème ‘’cybersécurité et confiance numérique’’ et est co-organisée par le cabinet de conseil en sécurité des systèmes d’information KUBUK Consulting et les Eléments Français du Sénégal (EFS) avec le soutien du chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall.

Selon le fondateur des SécurityDay, Sidy Mactar Aidara, cette rencontre permettra d’inciter l’ensemble des décideurs à porter le combat de la sécurité des systèmes d’information et faire des propositions concrètes aux Etats africains.

‘’Il faut une coopération internationale pour lutter contre la cybercriminalité en Afrique et dans le monde. C’est pour nous de quelque chose vraiment intéressante pour le Sénégal, l’Afrique et le monde entier parce qu’il y a beaucoup de menaces qui pèsent sur nos entreprises. Tout le monde est donc concerné’’, a-t-il souligné.

A cet effet, il a indiqué que cette rencontre sera une occasion pour positionner le Sénégal en tant qu’un leader incontournable dans la lutte contre la cybercriminalité dans la sous-région et en Afrique.

Pour faire face à ce défi sécuritaire, M. Julien Dechanet a souligné l’importance de créer une prise de conscience au niveau des Etats et des populations sur l’existence des trafics numériques qui représentent près de 500 milliards de dollars chaque année.

Selon les organisateurs, le Sénégal a connu des avancées positives grâce aux éditions passées. Il s’agit essentiellement des séances de sensibilisation au niveau des collèges, lycées, la formation des militaires sénégalais sur les outils de la cyber sécurité, ainsi que la sensibilisation des chefs d’entreprises et des employés.

Cette troisième édition sera un cadre d’échanges entre experts, civils et militaires, décideurs numérique, chefs d’entreprise, industriels et utilisateurs finaux pour réfléchir aux problématiques liées à la cyber sécurité en Afrique, avec le soutien des agences gouvernementales africaines et européennes.


Kanalreunion.com