Monde

Alerte maximale : Bruxelles se barricade

Ecoles, crèches, centres commerciaux et métro fermés

Témoignages.re / 23 novembre 2015

Les autorités de la Belgique craignent des attentats dans leur capitale Bruxelles. Tout le week-end, Bruxelles était sous le régime de l’alerte de niveau 4. L’alerte maximale sera maintenue avec la fermeture du métro, des écoles et des centres commerciaux un lundi, c’est du jamais vu.

JPEG - 24.5 ko
Photo RTBF

Ce matin peu après minuit, les autorités judiciaires de Belgique ont tenu une conférence de presse suite à une vaste opération. Le parquet a confirmé que 19 perquisitions ont eu lieu dans différentes communes de la Région bruxelloise, à l’issue desquelles 16 personnes ont été placées en garde à vue, dont une personne blessée.
Des quartiers des communes bruxelloises de Molenbeek-Saint-Jean, Anderlecht, Jette, Schaerbeek, Woluwé-Saint-Lambert et Forest ont été le théâtre de ces opérations antiterroristes. Trois perquisitions ont également eu lieu à Charleroi. Les équipes d’intervention n’ont retrouvé ni armes ni explosifs.

La police fédérale avait expressément demandé aux médias de ne pas diffuser d’informations sur le déroulé et la configuration des lieux, et de s’abstenir de filmer en direct les opérations en cours.

Une semaine après les attentats de Paris, Bruxelles est donc en alerte maximale.
« Nous redoutons une attaque similaire à Paris en Région bruxelloise avec plusieurs individus qui lancent des offensives à plusieurs endroits en même temps », a déclaré le Premier ministre belge, Charles Michel.

Il a annoncé que les écoles, centres commerciaux et réseau de métro, ainsi que les universités seront fermés aujourd’hui dans la capitale belge. Le niveau de la menace reste inchangé, au niveau 4 à Bruxelles et au niveau 3 dans le reste du pays, a confirmé le chef de gouvernement à l’issue d’un Conseil national de sécurité hier en fin d’après-midi.

Il a annoncé que l’organe de coordination et d’analyse de la menace (OCAM) n’avait pas revu à la baisse le niveau d’alerte qui demeure à son maximum pour la Région bruxelloise, soit 4, et de 3 dans le reste du pays.

Une nouvelle évaluation de la menace sera réalisée cet après-midi, et le Conseil national de sécurité se réunira à nouveau ensuite.

« Nous suivons la situations heure après heure. Tout est mis en œuvre pour retrouver le cours d’une vie normale au plus vite », a insisté le Premier ministre lors d’une conférence de presse rassemblant les ministres de la Justice, de la Défense, de l’Intérieur, des Affaires étrangères, et les autres Vice-premiers ministres.


Kanalreunion.com