Monde

Alimentation : lutter contre les pertes alimentaires mondiales massives

Appel de la FAO

Témoignages.re / 13 mai 2014

La lutte contre le problème des pertes massives de denrées alimentaires dans le monde est la clé pour réduire la faim et la pauvreté, mais les gouvernements et les entreprises doivent renforcer leur collaboration sur la question, a annoncé un congrès international sur les pertes alimentaires et le gaspillage.

S’exprimant lors du deuxième congrès international « SAVE FOOD » à Düsseldorf , en Allemagne, le sous-directeur général de la FAO, Ren Wang, a souligné qu’une coordination efficace dans tous les secteurs pourrait faire « une réelle différence « au niveau d’un des grands défis de la sécurité alimentaire dans le monde.

Bien que 842 millions de personnes souffrent de faim chronique, environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont perdues et gaspillées chaque année, selon la FAO, estimant que la nourriture produite mais jamais mangée serait suffisante pour nourrir deux milliards de personnes.

« Même en réduisant de moitié le niveau actuel des pertes, cela aurait un impact important sur l’augmentation prévue de 60 pour cent de la disponibilité de nourriture nécessaire pour nourrir une population mondiale de neuf milliards de personnes », a-t-il affirmé.

« Un gain énorme et essentiel peut et doit être fait », a déclaré Wang. Il a souligné que les gouvernements nationaux et les organismes publics ne peuvent pas résoudre le problème eux-mêmes, mais doivent travailler à créer les meilleures conditions d’investissement pour le secteur privé afin qu’il prenne des mesures. « Seules les personnes qui produisent des aliments peuvent réduire les pertes de produits alimentaires à une échelle significative », a-t-il noté.

Werner M. Dornscheidt, Président-directeur général de Messe Düsseldorf GmbH, partenaire de l’initiative « SAVE FOOD », a déclaré : « En tant que tribune pour les décideurs internationaux de tous les secteurs concernés, le Congrès « SAVE FOOD » a pour but de mutualiser les expertises, d’encourager le dialogue, d’exploiter les synergies et de donner une nouvelle impulsion. Je suis convaincu que le Congrès aura une incidence décisive sur la promotion de notre objectif commun ».

Outre leur impact sur la sécurité alimentaire et la création de revenus, en particulier pour les pauvres petits agriculteurs, les pertes alimentaires et les gaspillages pèsent lourd sur l’environnement, sont gourmands en ressources en eau et en terres précieuses et contribuent aux émissions de gaz à effet de serre.

« Si les pertes alimentaires et les gaspillages étaient un pays, il serait le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre et le plus grand utilisateur d’eau d’irrigation », a déclaré Wang au congrès. La superficie des terres utilisées pour produire les aliments que personne ne mange ferait des pertes et gaspillages alimentaires le deuxième plus grand pays dans le monde, a-t-il ajouté.

Selon la FAO, les pertes alimentaires se produisent la plupart du temps au cours des étapes de production - la récolte, le transport et le stockage de la nourriture - alors que les gaspillages de nourriture ont lieu généralement chez le détaillant et le consommateur final de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Les agences des Nations unies, dont le PNUE, le PAM et le FIDA, les institutions publiques et les entreprises privées participent à ces deux journées du congrès « SAVE FOOD » pour analyser les causes des pertes de produits alimentaires et les meilleures solutions pour les réduire.

Le congrès mettra l’accent en particulier sur les pertes et les gaspillages alimentaires dans les poissons, les céréales, le lait, les fruits et les légumes et les racines et tubercules.

Créé en 2011 par la FAO et Messe Düsseldorf, « SAVE FOOD », l’Initiative mondiale sur les pertes alimentaires et la réduction des gaspillages réunit 250 partenaires, notamment des organisations et des entreprises privées et publiques dans le but de modifier les pratiques de gestion, les technologies et le comportement des personnes impliquées dans les chaînes d’approvisionnement alimentaire.

Parmi ses activités, l’Initiative mondiale soutient les secteurs public et privé dans le pilotage et la mise en œuvre des projets de réduction de pertes alimentaires ainsi que ceux qui encouragent la réutilisation écologique de la nourriture gaspillée - par exemple dans l’alimentation animale et le compostage.

Le congrès se déroule dans le cadre d’Interpack, le plus important salon du monde pour l’emballage et les industries de transformation connexes, où les entreprises de plus de 60 pays exposeront des produits et des services.


Kanalreunion.com