Monde

Barack Obama vante sa politique africaine

Le président des États-Unis face aux avancées concrètes de la Chine, de l’Inde et du Brésil

Témoignages.re / 26 juillet 2015

Le président américain, Barack Obama, en visite de quelques jours au Kenya, a défendu la politique étrangère américaine sur l’Afrique lors d’entretiens avec le président hôte, Uhuru Kenyatta, en insistant sur le fait que les initiatives prises sous son administration ouvriraient le continent à une croissance économique et à une industrialisation plus rapides.

JPEG

« Les progrès réalisés sont documentés. Notre politique africaine est un modèle qui marche… Ce n’est pas un concours entre les présidents pour savoir qui a la meilleure politique étrangère en Afrique. Le fait est que je veux m’inspirer de ce qui a été fait et combler les manques », a déclaré le Président Obama lors d’une conférence de presse samedi.

Certains détracteurs ont souligné que les Etats-unis semblaient perdre la bataille géopolitique face à un nouveau groupe de pays émergents, comme la Chine, l’Inde et le Brésil, qui ont montré plus de résolution à s’engager avec les pays africains sur la manière de bâtir une croissance économique solide en utilisant l’industrialisation et le commerce comme moteurs.

Le président Obama a déclaré que sous son administration, le gouvernement américain a davantage placé l’accent sur l’accord de prêts aux fermiers et autres producteurs agricoles en Afrique.
« Nous avons des millions d’agriculteurs qui ont pu accéder à des prêts, les rendant plus productifs », a déclaré le Président Obama. « L’investissement du secteur privé va progresse en Afrique à travers notre Power Africa Initiative ».
Le président américain, qui effectuait une visite de trois jours au Kenya, le pays d’origine de son père, a déclaré que les efforts pour créer un environnement favorable à l’investissement en Afrique se sont également concentrés sur la production d’électricité.
« Nous avions fixé un objectif de 10.000 mégawatts d’électricité en Afrique. Nous l’avons désormais triplé à 30.000 MW et nous sommes sur le point d’atteindre cet objectif. Nous avons des transactions de plusieurs milliards de dollars mais comme chacun le comprend, il faut du temps pour mettre au point une centrale électrique », a déclaré M. Obama.

Des projets pour la retraite

Quand il prendra sa retraite, le président américain a déclaré espérer consacrer plus de temps aux œuvres philanthropiques, en aidant les paysans et les jeunes. « Je vais m’atteler à créer des dirigeants talentueux », a déclaré le Président Obama.
« Ce sera un second souffle si nous arrivons à assurer l’accès à l’électricité des entreprises qui en ont besoin pour leur productivité. Je soupçonne que le prochain président américain va apporter quelques ajustements à ce que nous avons déjà réalisé », a-t-il ajouté.
Le président kényan, Uhuru Kenyatta, a salué l’administration Obama pour s’être concentré sur la promotion de l’emploi des jeunes sous sa présidence.
« Il a aidé libérer le potentiel des jeunes femmes. On se souviendra du Président Obama pour l’attention qu’il a porté à la jeunesse africaine », a affirmé M. Kenyatta.


Kanalreunion.com