Monde

Catalogne : Madrid choisit l’épreuve de force

Le gouvernement de l’Espagne suspend l’autonomie de la Généralité

Manuel Marchal / 23 octobre 2017

La suspension de l’autonomie de la Catalogne et la décision par Madrid de convoquer les Catalans pour une élection anticipée sont des mesures sans précédent depuis la fin de la dictature de Franco en 1975 et le rétablissement de la démocratie en 1977.

JPEG - 142.2 ko

Un Conseil des ministres extraordinaire réuni samedi a pris la décision de retirer l’autonomie à la Catalogne. Le gouvernement de l’Espagne prend en main la région autonome, et annonce l’organisation d’élections régionales dans les six mois. Cette décision fait suite au référendum d’autodétermination organisé par le gouvernement de la Catalogne, et qui a donné une large victoire aux partisans de l’indépendance.

Le président de la Catalogne Carles Puigdemont a réagi samedi soir aux annonces de Madrid en dénonçant une atteinte à l’Etat de droit, et la « plus forte attaque » contre sa région depuis la dictature. Il a demandé la tenue d’une séance plénière pour que les parlementaires décident de la réponse à apporter à ces mesures.

D’importantes manifestations ont également eu lieu pour condamner cette décision sans précédent depuis la fin de la dictature de Franco, et pour demander la libération de plusieurs dirigeants catalans emprisonnés par Madrid.

M.M.