Monde

Catastrophes naturelles : une personne sur deux dans le monde risque d’être affectée au moins une fois dans sa vie

Demain, la Journée internationale de la prévention des catastrophes naturelles

Témoignages.re / 11 octobre 2011

Selon la Croix-Rouge, la moitié de la population de la planète sera concernée par les effets d’une catastrophe naturelle. Il est donc important d’anticiper. C’est l’objet de toute la réflexion lancée à la suite de l’adoption unanime en 2000 de la loi proposée par Paul Vergès. À la suite de cette initiative réunionnaise, des structures se sont mises en place pour que la République puisse anticiper.
C’est également l’anticipation que la Croix-Rouge met en avant cette année. Voici un communiqué dans lequel elle présente ces actions.

On estime à plus de 3,4 milliards le nombre d’individus dans le monde risquant d’être affectés au moins une fois dans leur vie par une catastrophe naturelle, ce qui représente plus d’une personne sur deux. La Journée internationale de la prévention des catastrophes naturelles est l’occasion pour la Croix-Rouge française de renouveler son message « Préparez-vous à être prêts » afin d’interpeller les citoyens sur leur rôle primordial dans la chaîne des secours.

Hausse de 60%

Plus de 3,4 milliards d’individus dans le monde risquent d’être affectés au moins une fois dans leur vie par une catastrophe naturelle, ce qui représente plus d’une personne sur deux et 770 millions de personnes risquent d’en être affectées plus d’une fois dans leur vie.
En rapportant les chiffres allant de 1997 à 2006 à ceux de la décennie précédente (1987-1996), le nombre des catastrophes recensées dans le monde est passé de 4.241 à 6.806, soit une augmentation de 60%. Durant la même période, le bilan en vies humaines de ces événements a doublé, passant de 600.000 à plus de 1,2 million de morts, et le nombre de personnes affectées par an a augmenté de 17%, passant d’environ 230 à 270 millions.

En France, le recensement des catastrophes naturelles entre 1975 et 2008 montre que le pays est 2 fois plus touché par les catastrophes naturelles que le reste de l’Europe avec 102 catastrophes naturelles (contre 76 en Italie, 63 en Grèce, 60 en Allemagne, 54 en Grande-Bretagne), soit près du double de la moyenne européenne. La plupart sont dues aux inondations et aux tempêtes, suivies par les glissements de terrain, les avalanches et les séismes.

Plus de 3 milliards de dégâts en 2010

Et avec 3,05 milliards d’euros, 2010 aura été l’année la plus coûteuse depuis 2001 en termes de dommages liés aux catastrophes naturelles, portant le coût total des dommages sur dix ans à 13,65 milliards d’euros, alors que les crédits de paiement affectés aux politiques de prévention des risques ne s’élèvent, quant à eux, qu’à 303,5 millions d’euros en 2011.
Et pourtant, l’UNESCO l’affirme : investir 1 euro pour la prévention et l’atténuation des catastrophes permettrait d’économiser 4 à 8 euros sur les pertes dues à ces catastrophes.

La vulnérabilité de tous

Cet inventaire de chiffres et statistiques montre la vulnérabilité de tous face aux risques qui nous entourent et l’enjeu que représente la prévention. Chaque citoyen en France, comme dans le monde, peut être confronté à un événement traumatisant. Première victime potentielle, il en est aussi le premier témoin et donc le premier à pouvoir intervenir en attendant l’arrivée des secours.

Faire prendre conscience aux personnes que l’absence de préparation et de prévention génère des comportements inadaptés et augmente les conséquences désastreuses des catastrophes, qu’elles soient individuelles ou collectives, tel est le défi que la Croix-Rouge française s’est fixé. L’association consacre une large place à la prévention dans ses opérations d’aide humanitaire en France comme à l’international.


« Préparez-vous à être prêts »

C’est le message que la Croix-Rouge rappelle à tous les citoyens afin de les interpeller sur leur rôle primordial dans la chaîne des secours.

L’association est présente sur tout le territoire et tout au long de l’année dans le domaine de l’urgence et du secourisme (postes de secours, prévention des risques, préparation aux catastrophes et interventions d’urgence…). Ses 15.000 secouristes, essentiellement bénévoles, formés et entrainés régulièrement, agissent en effet chaque année auprès de 1 million de personnes lors d’évènements sportifs ou culturels, mais également pour répondre aux situations d’exception telles que les inondations ou les tempêtes comme ce fut le cas pour Xynthia ou le Var par exemple.

Depuis 1998, dans le cadre de ses actions internationales, la Croix-Rouge française mène des programmes de réduction des risques liés aux catastrophes et a mis en place des programmes de formation afin de réduire l’impact d’une catastrophe sur les populations.

La Croix-Rouge française est également leader dans le domaine de la formation aux premiers secours du grand public et répond aux demandes croissantes des collectivités et des entreprises (formations prévention des risques et secours civiques, initiation à la réduction des risques en cas de catastrophes et d’accidents domestiques, incendie et évaluation, urgences pédiatriques, défibrillation automatisée externe…). Aux formations ou initiations aux gestes qui sauvent, l’association y associe désormais des modules intégrant la prévention et la préparation aux catastrophes permettant de décrypter une situation d’exception et d’agir en conséquence, de comprendre et connaître son environnement, les risques encourus, les mesures à adopter pour y faire face et les moyens de se protéger. Autant d’actions et d’initiatives qui justifient l’engagement de l’association dans la prévention aux catastrophes.


Kanalreunion.com