Monde

Célébration à Ouidah de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière 

Hommage dans un ancien comptoir d’esclaves

Témoignages.re / 23 août 2017

La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est célébrée depuis hier à Ouidah (ancien comptoir d’esclaves situé à 50 km de Cotonou) sous le signe du devoir de mémoire.

JPEG - 68.3 ko

Initiée par l’Union générale pour le développement de Ouidah (Ugdo) pour rendre hommage aux millions d’âmes victimes de l’esclavage, la commémoration de cette journée regroupera à Ouidah, des Béninois et leurs hôtes afro-caribéens et afro-américains autour de plusieurs manifestations. 

Communications sur la traite négrière, projections de films sur l’histoire de l’esclavage, visites touristiques sur les sites patrimoniaux de Ouidah et de la Route des esclaves, célébrations à la porte du non-retour, recueillement et dépôts de gerbes au mémorial Zoungbodji (lieux symboliques de l’itinéraire des esclaves jusqu’à leur embarquement) sont, entre autres, les manifestations prévues durant les deux jours de la commémoration.

Instituée depuis 1998 par l’Unesco, la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est célébrée le 23 août de chaque année dans le monde entier pour rendre hommage aux millions d’hommes, de femmes et d’enfants victimes de l’esclavage.

Elle a été célébrée pour la première fois au Bénin en 2014 et rééditée en 2015 avec la participation des Afro-descendants Français, Brésiliens et Américains.


Kanalreunion.com