Monde

Chabahar le futur grand port iranien de l’Océan Indien

Accord entre l’Inde, l’Iran et l’Afghanistan

Jean / 25 mai 2016

L’Inde, l’Iran et l’Afghanistan viennent de s’accorder sur un partenariat stratégique pour développer un grand port dans l’océan Indien. Il se situera à Chabahar, sur les côtes iraniennes.

En 1972-1973, « Les Cahiers de La Réunion et de l’Océan Indien » montraient que l’Océan Indien, du fait du développement des continents, sous-continents et îles qui le délimitent, deviendrait le nouveau cœur du monde.

Plus que jamais, nous y voilà !

Pourtant, aucune des succursales des partis de gouvernement de France ne semblent prendre conscience du basculement d’influence que contient la nouvelle donne annoncée dans cet article.

Les anciens « maîtres du monde » continuent donc de vivre dans l’enivrement de leur puissance passée : « ils ont des yeux et ne voient pas » que le monde change de bases.

Et chez nous, qui, mis à part le principal inspirateur de notre PCR, remettra en cause l’illusion d’optique conduisant à se préoccuper bien plus des frivoles péripéties politiciennes hexagonales et UE, pour s’intéresser bien plus aux dynamismes africains, perses et asiatiques, nos plus proches voisins ?

Jean

Le Premier ministre indien Narendra Modi a rencontré à Téhéran le président iranien Hassan Rohani et le guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei au cours d’une visite qui selon lui marquait « un nouveau chapitre dans notre partenariat stratégique ».

Il a annoncé que son pays allait ouvrir une ligne de crédit de 500 millions de dollars pour développer Chabahar, destiné à devenir un pôle de transit entre ces trois pays, et plus généralement avec l’Asie centrale.

« Aujourd’hui est un jour historique », a affirmé le président iranien Rohani dans une déclaration télévisée en présence de M. Modi et du président afghan Ashraf Ghani.

« Nous voulons nous connecter au monde, mais les liens entre nous (trois) sont aussi une priorité », a déclaré M. Modi, arrivé dimanche à Téhéran.

Pour lui, il ne fait « aucun doute » que l’accord, couplé à la ligne de crédit de l’Inde de 500 millions de dollars, contribueront « au progrès économique et à la croissance de la région ».

Arrivé le 23 mai à Téhéran, le président afghan a pour sa part affirmé que l’objectif de l’accord était de parvenir à « une coopération économique et culturelle globale » entre les trois pays.

Située à plus de 1.800 km au sud-est de Téhéran, la zone franche de Chabahar est l’un des plus grands projets de développement du Sud de l’Iran. Son port, qui permet d’éviter le détroit d’Ormuz, voie commerciale essentielle du trafic international, est susceptible d’attirer les entreprises du Pakistan, situé à proximité, du Golfe, de la Chine et d’autres pays d’Asie ou d’Europe.

Voir en ligne : http://lecourrier.vn/accord-iran-in...


Kanalreunion.com