Monde

Combattre la pollution de l’eau et garantir l’accès à l’eau potable

Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE

Témoignages.re / 16 mai 2011

L’accès à l’eau potable, qui doit être une préoccupation prioritaire des gouvernements, nécessite un cadre légal adéquat, surtout dans les pays en développement. Ce droit fondamental est une exigence de santé publique, aux implications économiques et sociales majeures. La pollution de l’eau doit être abordée de façon équilibrée face aux impératifs économiques, de solidarité sociale, d’emploi et d’environnement, soulignent les députés de la commission des affaires sociales et d’environnement de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE réunie à Budapest ce 14 mai 2011.

L’eau insalubre provoque 1,5 millions de décès chaque année, principalement parmi les enfants âgés de moins de 5 ans, et une personne sur six n’a pas accès à l’eau potable. « L’accès à l’eau potable doit être garantie », soulignent les députés, pour que l’objectif 7c du millénaire pour le développement (OMD) puisse être atteint en 2015. Cela impliquerait de réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès durable à l’eau potable ou à des installations sanitaires de base.
La fourniture d’eau potable à grande échelle à travers des réseaux nécessite des investissements qui pèsent lourdement sur les capacités financières limitées de beaucoup d’États ACP. Il est néanmoins indispensable que cet objectif reste une priorité pour les autorités publiques, soulignent les députés. Dans ce contexte, ils demandent davantage de forages de puits dans les villages et bidonvilles dont les populations croissent rapidement. Des solutions innovantes doivent être utilisées tel que des tablettes de chlore pour combattre les épidémies comme le choléra déclenchées par des inondations de plus en plus fréquentes.

Pollution par l’industrie et l’agriculture

Dans les pays en développement, 70% des déchets industriels non traités sont déversés dans l’eau où ils contaminent les ressources en eau potable. Les députés demandent aux États membres de l’UE et aux pays ACP de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher la détérioration de la qualité de l’eau par l’industrie y compris l’industrie minière et chimique, par la déforestation et par une utilisation massive de pesticides dans l’agriculture et l’horticulture. Il faut sanctionner les pollueurs pour combattre efficacement la pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques.

Changement climatique et urbanisation

Face au changement climatique qui affecte les ressources en eau de la planète, la commission des affaires sociales et de l’environnement plaident pour une meilleure protection des forêts tropicales capables de stocker d’importants volumes de CO2 et de jouer un rôle régulateur au niveau des températures et des précipitations. L’urbanisation rapide en cours dans les pays ACP constitue un défi supplémentaire à relever, nécessitant d’importants investissements dans les réseaux d’eau potable et l’assainissement des eaux usées.

Facilité pour l’Eau ACP-UE

Les députés soulignent l’importance du travail de la « Facilité pour l’eau ACP-UE ». La Facilité ACP-UE pour l’Eau a été mise en place en 2004, avec comme principaux objectifs l’approvisionnement en eau et un assainissement de base au service des populations pauvres, tout en améliorant la gouvernance de la gestion de l’eau dans les pays ACP. Le programme a été doté de 200 millions d’euros dans le cadre du 10e Fonds européen de développement (2008-2013).



Eau et sanitaires

- 1 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable

- 2,5 milliards de personnes dont presque 1 milliards d’enfants n’ont pas accès à des installations sanitaires de base

- L’eau insalubre est la deuxième cause de mortalité infantile dans le monde

Besoins de base

- Une personne a besoin de 20 à 50 litres d’eau propre chaque jour

- Un enfant né dans un pays industrialisé consomme 30 à 50 fois plus d’eau qu’un enfant né dans un pays en développement

Pollution de l’eau

- Dans les pays en développement, 70 % des déchets industriels non traités sont déversés dans l’eau et contaminent les ressources existantes

- 300 à 500 millions de tonnes de métaux lourds, de solvants, de boues toxiques et autres déchets s’y accumulent chaque année

Utilisation agricole

- D’ici 2050, l’eau disponible devra alimenter des systèmes agricoles capables de nourrir une population mondiale qui aura augmenté de 2,7 milliards de personnes

- Environ 70 % de l‘eau disponible sont utilisés pour l’irrigation des cultures

Exemples de consommation d’eau par aliment

- 1 bœuf – 4.000 m3

- 1 kg de viande de bœuf fraiche – 15 m3

- 1 kg de poulet frais 6 m3


Kanalreunion.com