Monde

Conférence à Cotonou sur l’abolition de la peine de mort

Droits humains

Témoignages.re / 4 juillet 2014

Cotonou accueille vendredi une conférence ministérielle africaine sur l’abolition de la peine de mort, a-t-on appris ce jeudi du ministère béninois des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Francophonie.

En prélude à cette rencontre ministérielle, les experts réfléchissent depuis mercredi dans la capitale économique béninoise sur le système africain de protection des droits fondamentaux, les différents instruments africains et internationaux de protection des droits de l’homme.
Durant leurs travaux, les experts ont examiné le projet de protocole sur l’abolition de la peine de mort en Afrique, un dispositif législatif devant renforcer les dispositions sur le droit à la vie de la Charte africaine des droits de l’homme et la résolution proposée par les Nations unies relative à un moratoire sur la peine de mort.

La synthèse de ces réflexions sera affectée à la conférence des ministres pour des recommandations sur la question.

Selon des statistiques récentes, 97 pays ont aboli la peine de mort et 140 pays au total l’ont supprimée en droit ou en pratique.

En dépit de l’évolution positive observée en Afrique relative à une tendance nette en faveur de l’abolition de la peine de mort, des inquiétudes subsistent. 37 pays sur les 54 membres de l’Union africaine ont aboli la peine capitale en droit ou en pratique.
Depuis 2012, cinq pays du continent ont appliqué des condamnations à mort.
Quant au Bénin, il a ratifié depuis 2012 le deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui vise entre autres l’abolition de la peine de mort.


Kanalreunion.com