Monde

Cuba a donné des soins à de 18.000 Haïtiens

Haïti : Solidarité Sud-Sud

Témoignages.re / 28 janvier 2010

Depuis le jour du séisme jusqu’à lundi dernier, les médecins cubains se sont occupés de plus de 18.000 patients haïtiens. Il y a eu 1.700 interventions chirurgicales parmi lesquelles environ 800 sont qualifiées de chirurgie complexe, a indiqué le docteur Carlos Alberto Garcia, chef de la brigade cubaine en Haïti. Cuba est l’île voisine de celle sur laquelle se situe Haïti. Une solidarité entre pays du Sud s’organise avec Cuba et les pays de l’Alliance bolivarienne des peuples d’Amériques (ALBA).

M. Garcia a précisé que 657 collaborateurs travaillent dans le pays, dont 417 Cubains et 240 Haïtiens. À Port-au-Prince, ils soignent dans 3 hôpitaux : la Paz, la Renaissance et Ofatma ; ils ont mis sur pied un hôpital de campagne à Léoganné et un autre à Jacmel, et maintenant ils en montent deux de plus, un à Carrefour qui se situe près de l’épicentre du séisme et un autre à Croix des Bouquets.

Depuis quelques jours, a-t-il expliqué, les Haïtiens ont commencé à émigrer de Port-au-Prince vers les autres départements, ce qui nous a obligé à renforcer les soins médicaux cubains dans ces endroit-là. Par exemple, plus de 1.500 patients ont été déplacés sur un bateau des Nations Unies jusqu’à la Grand Anse. Il y a en plus 3 omnibus qui transportent des personnes et des patients jusqu’à Fort Liberté, département de l’extrême Nord du pays.

Vendredi, les postes médicaux de Fort Liberté et Gonaïves devaient être renforcés. De même, depuis trois jours, un plus grand nombre de toubibs cubains est accouru vers les départements de Nippe et Sud, zones touchées également par le séisme.

En outre, les 5 Centres de diagnostic intégral (CDI) donnés par Cuba et le Venezuela sont une forteresse qui fonctionnait déjà avant le tremblement de terre. Ils comprennent une vingtaine de lits, une salle de soins intensifs, une salle d’accouchements entre autres équipements. Deux CDI de plus qui étaient en phase d’achèvement seront prêts pour la semaine prochaine, dans les départements de la Grand Anse et Nord-Est. Nous pourrons répondre ainsi au flux de personnes qui émigrent vers ces zones, a-t-il ajouté.

En ce moment, 30 quatuors de médecins cubains et d’étudiants haïtiens formés à Cuba réalisent une campagne de vaccination contre le tétanos avec les 400.000 doses que la plus grande des Antilles a données. En même temps, ils réalisent des tâches de prévention et, avec des porte-voix, ils indiquent les mesures d’hygiène à prendre. Le docteur Garcia nous a alertés sur le fait que commencent à apparaître, maintenant, des infections respiratoires et des diarrhées, conséquences de la catastrophe.

Au sujet de la détérioration de la situation hygiénique-épidémiologique, le chef de la Mission médicale a indiqué qu’hier sont arrivés à Port-au-Prince des épidémiologistes, des entomologistes et des fumigateurs, ce qui fait un total de 63 Cubains formant 7 brigades qui travailleront à la fumigation, au contrôle des vecteurs et des rongeurs.

De plus, on crée les conditions pour commencer la réhabilitation des personnes mutilées suite à la catastrophe. Naturopathes, diplômés en culture physique et infirmières de réhabilitation apporteront leur aide à ceux qui en ont besoin en Haïti.

Le docteur nous a informés que, parmi les patients soignés par les médecins cubains, 2.800 ont subi des fractures aux extrémités inférieures, plus de 1.500 aux extrémités supérieures et 2.680 sont des polytraumatisés.

D’après M. Garcia, il y a moins de cadavres dans les rues de Port-au-Prince, on commence à rassembler les détritus et des brigades ramassent les décombres, mais c’est encore insuffisant vue l’étendue des dégâts provoqués par le séisme.


Kanalreunion.com