Monde

Des bombardements très risqués

Menace d’une catastrophe nucléaire

Témoignages.re / 5 septembre 2013

Les dirigeants occidentaux prendront-ils la responsabilité d’une catastrophe nucléaire qui polluera tout le Moyen-Orient ?

Une intervention militaire occidentale en Syrie constitue une menace pour la sécurité nucléaire de la région, a déclaré mercredi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

"Une opération militaire contre ce pays peut toucher des sites sensibles du point de vue de la sûreté nucléaire et de la non-prolifération nucléaire", a indiqué M.Loukachevitch.

"Si un engin frappe, exprès ou par hasard, le Réacteur miniature source de neutrons (MNSR) qui se trouve à Damas, cela peut avoir des conséquences catastrophiques, à savoir provoquer une pollution des territoires voisins à l’uranium hautement enrichi et aux produits de fission et rendre impossible le contrôle et la préservation des matières fissiles stockées dans ce site", a conclu le diplomate.

Premiers résultats pas avant 3 semaines

Les experts de l’ONU reviendront en Syrie pour enquêter sur d’autres cas d’emploi présumé d’armes chimiques, a annoncé mardi à New York le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.

"Les inspecteurs de l’ONU reviendront tout prochainement en Syrie", a indiqué M.Ban lors d’une conférence de presse consacrée à la situation dans ce pays.

Les échantillons que les experts onusiens ont prélevés sur les lieux d’une attaque chimique présumée dans une banlieue de Damas du 21 août, seront remis à la Haye pour analyse, selon le secrétaire général.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) avait antérieurement rapporté qu’une analyse complète des données recueillies par les inspecteurs de l’ONU serait prête dans trois semaines au plus tôt.


Kanalreunion.com