Monde

Des centaines de travailleurs immigrés expulsés

Ghana

Témoignages.re / 20 juin 2013

Le Service d’immigration du Ghana (GIS) a jusqu’ici rapatrié 218 Chinois et 51 Nigériens arrêtés au cours d’une opération de répression contre les petits exploitants miniers clandestins du pays.

Le porte-parole du GIS, Francis Palmdeti indique dans un communiqué publié mercredi que ces opérations de rapatriement ont été menées avec la collaboration et le soutien des ambassades respectives.
« Concernant les Nigériens, leur ambassade a fourni un bus qui les a transportés vers Niamey, tandis que les Chinois ont été aidés dans certains cas par leur ambassade qui leur a acheté le billet retour », précise le communiqué.
Le GIS assure entretenir de bonnes relations de travail avec les missions étrangères au Ghana et « conseille aux expatriés vivant dans le pays de se faire enregistrer ou de prendre contact avec leurs ambassades respectives pour toute information ou clarification sur des questions relatives à l’immigration ou à l’investissement au Ghana ».

L’ambassadeur de Chine au Ghana, Gong Jianzhong, a déclaré à la presse à Accra, que l’application de la loi sur l’exploitation minière illégale au Ghana devait être faite avec humanité.
L’ambassadeur, qui a accompagné une délégation chinoise au Ghana conduite par Qiu Xuejun, directeur général-adjoint en charge des Affaires étrangères, pour discuter de la récente opération de répression contre les mineurs illégaux qui a épinglé plusieurs ressortissants chinois, a demandé au gouvernement de traiter ses compatriotes avec humanité, de protéger leurs biens et de garantir leur sécurité.


Kanalreunion.com