Monde

Des feux de plus en plus violents en Australie

Des dizaines de milliers d’hectares ravagés

Céline Tabou / 22 octobre 2013

Depuis une dizaine de jours, les pompiers tentent d’éteindre les feux qui se sont déclenchés dans l’État de Nouvelles-Galles du Sud et aux alentours de Sydney, en vain. Le but est d’éviter que les différents feux ne se rejoignent et créent ainsi « un méga-incendie » à proximité de Sydney.

Les incendies dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud pourraient être dus à une erreur humaine, mais la sécheresse et les températures anormalement élevées ont contribué à leur extension. Plus de 200 habitations ont été détruites et 120 autres endommagées. Des dizaines de feux ont été éteints, mais 58 continuaient de progresser et 14 seraient considérés comme hors de contrôle.

Sydney menacée

La capitale est recouverte d’une épaisse fumée blanche, poussant les autorités à appeler la population à rester chez elle autant que possible et à éviter les sports de plein air, a annoncé l’“Agence France Presse”. Cependant, les autorités sont principalement centrées sur l’extinction des flammes qui ont déjà ravagé 40.000 hectares près de Lithgow, une bourgade à deux heures de route à l’Ouest de Sydney.

Les prévisions météorologiques laissent présager une hausse de la température, craignant une montée de la violence du feu. Les pompiers s’inquiètent des prévisions, car les feux pourraient se réunir dans les Montagnes bleues, créant un « méga-incendie » pouvant alors menacer plusieurs zones habitées. « Je ne pense pas avoir jamais utilisé le mot “méga-incendie” », a déclaré le chef des pompiers de l’État, Shane Fitzsimmons. « Mais en se basant sur les données météo disponibles, il est fort probable que ces deux incendies (...) vont fusionner à un moment donné » , a-t-il déclaré aux médias.

Les Montagnes bleues devenues cendres

200 habitations des Montagnes bleues ont été réduites en cendres, et un foyer de plus en plus violent a atteint désormais le niveau d’urgence sur une échelle des feux . « Les feux au sol restent mouvants et difficiles pour les pompiers, et très sensibles aux vents et aux températures élevées que nous connaissons actuellement », a indiqué le responsable des services d’incendies à l’“AFP”.

Les habitations sur cette chaîne de montagnes à une centaine de kilomètres de Sydney pourraient être évacuées, comme la population du village de Bell qui a été invitée à quitter les lieux. Les autorités ont demandé aux habitants de rester chez eux, d’être vigilants, et de se préparer à l’éventualité d’être privés d’électricité plusieurs jours durant.

L’état d’urgence a été déclaré dans l’État de Nouvelles-Galles du Sud, où les pompiers sont autorisés à évacuer de force les habitants en cas de non-coopération. En dépit de feux violents, le bilan humain est mineur avec un seul mort recensé. Un homme de 63 ans est peut-être décédé d’une crise cardiaque en tentant de protéger sa maison contre les flammes au Nord de Sydney.

Céline Tabou


Kanalreunion.com