Monde

Dilma Rousseff : « J’ai souffert de la torture, je souffre à nouveau de la douleur indicible de l’injustice »

La présidente de la République du Brésil s’exprime après le vote des sénateurs

Témoignages.re / 13 mai 2016

JPEG - 57 ko
Photo Agence PT

Dilma Rousseff s’est exprimée officiellement hier, déclarant qu’il n’y a pas de plus grande injustice que de condamner un innocent.

J’ai souffert la douleur de la torture, de la maladie, et maintenant je souffre à nouveau de la douleur indicible de l’injustice. Je suis victime d’une farce juridique et politique, a déclaré la présidente du Brésil

Le plus grand risque pour le Brésil est d’être dirigé par le gouvernement sans légitimité populaire, a-t-elle dit. « Vous n’aurez pas la légitimité de proposer et mettre en œuvre des solutions aux défis du Brésil ». Elle accuse l’opposition d’avoir plongé le Brésil dans une récession afin de déstabiliser son gouvernement élu. « Mon gouvernement a été la cible de sabotage », a-t-elle dit avec force.


Kanalreunion.com