Monde

Du 21 au 25 mai, l’UNESCO a célébré l’Afrique

Semaine africaine à Paris

Céline Tabou / 29 mai 2012

La Semaine africaine au siège de l’UNESCO, à Paris, a été organisée pour accroître la visibilité de l’Afrique à travers la mise en valeur et la diversité de son patrimoine culturel et artistique, selon l’agence de presse “PANA”.

Un groupe africain des États membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a participé à différentes activités, notamment des conférences sur des thèmes comme le changement climatique et la promotion du développement durable, la vie et le combat du professeur burkinabé Joseph Ki-Zerbo : “Les mathématiques Yoruba revues, corrigées et reconstituées : archéologie et anthropologie de la connaissance dans une culture d’oralité”.
L’Organisation des Nations unies pour la science et la culture (UNESCO) a au cours de cette semaine rendu hommage à l’historien et homme politique burkinabé Joseph Ki-Zerbo. A travers une conférence sur le thème “Joseph Ki-Zerbo : humaniste, intellectuel engagé et historien”, les participants ont pu revisiter la pensée du professeur burkinabé, en particulier ses réflexions sur la culture, l’éducation, le développement endogène, le panafricanisme et la jeunesse, et d’en souligner l’actualité.
L’accent a été mis sur les sciences en Afrique, ainsi que le développement durable. A travers des projections de films, des expositions artistiques et des conférences thématiques, l’Académie des sciences pour le monde en développement (Trieste, Italie) et l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (Burkina-Faso) ont été présentés.

Céline Tabou


Kanalreunion.com