Monde

Économiser 500 milliards de dollars grâce à l’anticipation

Le scenario "économie verte" de l’Agence internationale de l’énergie

Sanjiv Dinama / 8 octobre 2009

Chaque année de retard dans la mise en place d’une politique énergétique permettant de contenir le réchauffement de la planète nécessitera 500 milliards de dollars d’investissements supplémentaires, a averti l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Dans notre île, en fixant en 1998 l’objectif d’autonomie de production d’énergie électrique, la Région a fait un pas considérable dans le domaine du développement durable en valorisant les atouts de l’île.

L’AIE a présenté à Bangkok un scénario qui permettrait de limiter la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère à 450 ppm (parties par million), ce qui permettrait, selon les scientifiques, d’éviter que la hausse de la température mondiale ne dépasse 2 degrés.
Ce scénario « est le chemin énergétique à suivre pour une croissance verte », a expliqué Nobuo Tanaka, directeur exécutif de l’AIE, au cours d’une conférence de presse. « Mais il faut agir de manière urgente et tout de suite », a-t-il mis en garde. « Chaque année de retard (à compter de 2010) ajoutera 500 milliards de dollars à l’investissement total nécessaire dans le secteur énergétique » pour parvenir à ce scénario, a-t-il expliqué.
Le rapport de l’AIE « démontre qu’il est complètement stupide de ne pas investir dans une économie faiblement émettrice en carbone », a réagi WWF.

Rappelons qu’à La Réunion, en fixant en 1998 l’objectif d’autonomie de production d’énergie électrique, la Région a fait un pas considérable dans le domaine du développement durable en valorisant les atouts de l’île. Ces atouts naturels sont l’eau, la mer, le vent ou encore le volcan.
La Région s’est donnée les moyens d’atteindre cet objectif en 2025 par la création de l’ARER (Agence régionale de l’énergie Réunion) et du PRERURE (Plan régional des énergies renouvelables et d’utilisation rationnelle de l’énergie). Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre cet objectif car, actuellement, 36% de l’électricité est produite à partir des énergies renouvelables.
Soulignons également que la barre des 100.000 chauffe-eau solaires installés sera atteinte cette année. Cette voie est également créatrice d’emplois et permettra à notre île d’économiser plus de 500 millions d’euros correspondant au montant actuel de l’importation des énergies fossiles.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com