Monde

« Faites de l’agriculture, cela paye »

Sécurité alimentaire

Témoignages.re / 29 juin 2014

Au moment où se poursuit le 23ème sommet de l’Union africaine (Ua) à Malabo, en Guinée équatoriale, une organisation de campagne et de plaidoyer, qui appelle les dirigeants africains à se réengager à dépenser au moins 10 % de leur budget national dans des investissements effectifs sur l’agriculture, a rassemblé plus de deux millions de signatures de soutien venant de citoyens africains à travers le continent.

La pétition « Faites de l’agriculture » de ONE.org a été de manière subséquente remise en main propre aux dirigeants africains, y compris les présidents Jakaya Kikewete de la Tanzanie, Yayi Boni du Bénin, John Mahama du Ghana, Mahamadou Issoufou du Niger et Maky Sall du Sénégal.

La pétition a été également remise à main propre au Vice-président Guy Scott de la Zambie, aux Premiers ministres Moussa Mara du Mali et Brigi Rafini du Niger, ainsi qu’au ministre de l’Agriculture du Nigeria, Adesina Akinwumi, au ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire du Burkina Faso, Mahana Zougrana, à la ministre coordinatrice de l’Economie du Nigeria, Ngozi Okonjo-Iweala, et au ministre sud-africain de l’Agriculture, de la Forêt et de la Pêche, Senzeni Zokwana.

ONE.org a officiellement lancé sa campagne de « Faites de l’agriculture, cela paye », le 20 janvier dernier en marge de la 22ème session ordinaire du sommet de l’Ua à Addis-Abeba, en Ethiopie, en soutien à l’année de l’agriculture de l’Ua.

La campagne encourage les gouvernements africains à respecter leur promesse de Maputo en 2003 d’investir au moins 10 % de leur budget national dans l’agriculture et faire valoir des arguments pour de meilleures politiques stratégiques et des investissements publics transparents qui soutiendront mieux les petits exploitants agricoles, surtout les femmes, et de sortir des millions d’Africains de la pauvreté.

En recevant la pétition le 10 juin à Dar-es-Salam, le président Kikwete de la Tanzanie a déclaré : « Je vais défendre cette cause au sommet de l’Ua. Je vais présenter cette pétition aux autres chefs d’Etat. Nous, les gouvernements africains, ne pouvons pas réussir à faire avancer l’agriculture si nous ne la modernisons pas ; plutôt demander à nos populations de continuer à utiliser la houe et les autres outils des temps pré-bibliques ».

Le président Mahama du Ghana qui a accepté la pétition à Accra, au Ghana, le 20 juin, a salué l’initiative et a réitéré l’engagement du Ghana à améliorer la vie des petits exploitants agricoles.


Kanalreunion.com