Monde

Fin des quotas : crise durable chez les éleveurs en France

Mondialisation : nouvel avertissement pour la filière canne-sucre

Témoignages.re / 9 janvier 2016

Dans un article paru le 6 janvier, l’Humanité montre que la fin des quotas est à l’origine d’une crise profonde et durable chez les éleveurs en France. Voici de larges extraits.

La crise agricole s’aggrave en raison de la chute continuelle des cours à la production. Nous allons assister à de nombreux dépôts de bilans selon la FNSEA.

A l’occasion des vœux à la presse de la FNSEA ce mercredi 6 janvier, son président, Xavier Beulin, a confirmé ce qui nous écrivions il y a deux jours sur le site internet de l’Humanité. Qu’ils soient éleveurs de bovins à viande, de porcs ou producteurs de lait, les paysans continuent de travailler à perte en ce début de l’année. Les premiers nommés souhaitaient obtenir une hausse de la rémunération du kilo de viande bovine de 60 centimes entre juillet et novembre. Ils ont obtenu entre 5 et 20 centimes, selon les animaux et les régions. Les éleveurs de porcs voulaient obtenir 1,40€ pour un kilo de carcasse afin de couvrir leurs coûts de production et de tirer un revenu permettant de vivre de leur métier. Le prix du porc à terminé l’année à 1,07€ et des milliers d’éleveurs vont devoir déposer le bilan. 

Selon le président de la FNSEA, le prix du litre de lait pourrait descendre en dessous de 30 centimes en ce début d’année 2016 après une seconde moitié de 2015 entre 33 et 31 centimes.


Kanalreunion.com