Monde

François Hollande et Angela Merkel en Ukraine puis à Moscou

Les Européens tentent une médiation

Céline Tabou / 6 février 2015

Lors de sa conférence de presse, François Hollande a annoncé partir le jour même à Kiev et le lendemain à Moscou aux côtés de la chancelière allemande afin de participer à la recherche d’une solution négociée à la crise ukrainienne.

La tension est forte en Ukraine, depuis la reprise des conflits entre les rebelles et l’armée ukrainienne. Raison pour laquelle, François Hollande s’est rendu jeudi 5 février après-midi à Kiev, en Ukraine, avec Angela Merkel, afin de présenter une nouvelle proposition de règlement du conflit. La chancelière allemande et le chef de l’Etat devait rencontrer Petro Porochenko afin de trouver une issue à ce qui pourrait se transformer en guerre totale.

« Le temps presse, et il ne sera pas dit que la France et l’Allemagne n’auront pas tout tenté, tout entrepris pour préserver la paix », a indiqué François Hollande qui refuse que la France « rentre dans le débat de la fourniture des armes ». Cependant, pour ce dernier, l’option diplomatique « ne peut être prolongée indéfiniment ».

Selon l’agence de presse Reuters, un conseiller de Vladimir Poutine a expliqué qu’il était prêt à accueillir François Hollande et Angela Merkel, attendus à Moscou vendredi 6 février, et que le président russe était ouvert aux « discussions constructives ».

Du côté russe, Nikolaï Kavechnikov, expert du Conseil russe pour les affaires internationales, a expliqué que le nouveau site de l’agence de presse Ria Novosti, Sputniknews, que leur visite « est un bon signal ». « Cela signifie que les Européens sont prêts à adopter une position de médiateurs, mais il est très difficile de prédire dans quelle mesure cette mission sera une réussite », a indiqué ce dernier.


Kanalreunion.com