Monde

Grèce : l’Europe ultra-libérale maintient la pression

À la veille du référendum

Témoignages.re / 4 juillet 2015

Les dirigeants européens continuent à faire pression. Le Fonds européen de stabilité financière (FESF), le plus important des créanciers de la Grèce, a constaté vendredi que cette dernière était en défaut sur les prêts que lui a accordés la zone euro faute d’avoir remboursé un prêt du Fonds monétaire international (FMI) mardi, ajoutant se réserver le droit de réclamer à Athènes le remboursement anticipé de 130,9 milliards d’euros.

Dans son rapport publié jeudi, le FMI estime à 50 milliards d’euros sur les trois prochaines années les besoins de financements supplémentaires de la Grèce. Le Fonds ajoute que la Grèce aura besoin d’une prolongation des prêts accordés par l’Union européenne et d’une vaste annulation de dette si sa croissance économique est moins forte que prévu et si certaines réformes ne sont pas mises en œuvre.

Voir en ligne : http://www.humanite.fr/tsipras-repo...


Kanalreunion.com