Monde

Hausse de la production pétrolière du Nigeria

Energie

Témoignages.re / 28 octobre 2009

La production pétrolière du Nigeria a augmenté de 1,3 à 1,8 million de barils par jour, a déclaré dimanche à la presse le ministre de la Défense, Godwin Abbe.
Cette hausse de la production pétrolière a été rendue possible grâce au programme d’amnistie offert par le gouvernement nigérian aux insurgés, qui s’est achevé le 4 octobre.

Selon M. Abbe, les 15.000 insurgés repentis devaient être envoyés dans deux camps à des fins de réhabilitation.

"Ils ont été divisés en deux groupes et ils seront dans des camps situés dans les Etats du Delta et de Rivers. Ils subiront une formation pour l’acquisition de compétences qui leurs seront utiles", a-t-il indiqué.

"Déjà, le programme d’amnistie porte ses fruits en se traduisant par la hausse de la production pétrolière du Nigeria de 1,3 à 1,8 million de barils par jour".

Depuis son expiration, les anciens insurgés ont abandonné les armes et quitté les criques pour intégrer le programme global de réhabilitation annoncé par le président Umaru Yar’Adua.

Egalement, le principal groupe séparatiste, le Mouvement pour l’amancipation du Delta du Niger (MEND) a annoncé un cessez-le-feu illimité pour permettre la réalisation des programmes de développement dans le cadre du programme post-amnistie.

Le ministre de la Défense a expliqué que le gouvernement était attaché au plan-cadre destiné au Delta du Niger, qui comprend, entre autre, la construction de l’autoroute Est-Ouest, la ligne de chemin de fer Est-Ouest qui reliera Lagos, dans le sud-ouest du Nigeria à partir de la ville de Calabar, dans le sud-est, l’autoroute de la côte Atlantique, l’aménagement des voies navigables, le nettoyage des zones polluées et la mise en valeur des terres.

"Le gouvernement du président Yar’Adua n’a pas créé la situation dans le Delta du Niger, mais a démontré sa volonté politique et sa détermination à redresser la situation afin de renforcer le sentiment d’appartenance de cette population", à la nation nigériane.

Le principal objectif de l’ensemble de ce programme est de réaliser la paix, la réintégration, la réhabilitation et le développement", a ajouté ce dernier.

S’exprimant également lors de ce briefing, le ministre de l’Information et de la Communication, Dora Akun Yili, a exprimé son optimisme de voir ce programme d’amnistie ouvrir la voie à la paix et au développement dans cette région rebelle.


Kanalreunion.com