Monde

Inauguration de huit mausolées réhabilités à Tombouctou

En présence de la directrice générale de l’UNESCO

Témoignages.re / 21 juillet 2015

Au cours de son séjour au Mali, Irina Bokova a inauguré, samedi dernier à Tombouctou, 8 mausolées complètement réhabilités avec l’assistance de l’UNESCO, qui avait mobilisé dès février 2013, un fonds spécial d’un montant estimé à 11 millions de dollars.

JPEG - 32.3 ko
Irina Bokova lors de sa visite à Tombouctou au Mali. (photo UNESCO)

La directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, qui vient d’effectuer à Bamako un séjour de 48 heures au Mali, a indiqué, samedi, lors d’un point de presse que l’organisation onusienne a saisi la Cour pénale internationale (CPI) en vue de traquer et de traduire en justice les islamistes armés qui ont détruit les mausolées lors de l’occupation de la ville de Tombouctou, en 2012-2013.

« Le dossier suit son cours auprès de ce tribunal international », a-t-elle affirmé, avant de préciser que la démarche de l’UNESCO est une contribution de cette organisation aux efforts du gouvernement malien en faveur de la paix et de la réconciliation nationale.

Elle a souligné que l’accord de paix inclusive signé, le 15 mai et le 20 juin à Bamako, par le gouvernement et les différents mouvements armés est très important pour la marche vers une paix durable au Mali.

L’UNESCO, selon sa directrice générale, soutient entièrement la mise en œuvre de cet accord. Elle a, par ailleurs, annoncé que l’UNESCO est prête à engager au Mali un programme de formation de la jeunesse à la culture de la paix. L’UNESCO a déjà initié un programme similaire en Côte d’Ivoire et en Angola.

Au cours de son séjour, Irina Bokova a inauguré, samedi dernier à Tombouctou, 8 mausolées complètement réhabilités avec l’assistance de l’UNESCO, qui avait mobilisé dès février 2013, un fonds spécial d’un montant estimé à 11 millions de dollars, soit environ 6 milliards de FCFA.

Les principaux contributeurs sont, entre autres, la Suisse, l’Union européenne, la Norvège et les Pays-Bas.

Débutés en mars 2014, les travaux de reconstruction des mausolées ont permis de reconstruire en un peu plus d’un an 8 mois, les 14 mausolées détruits par les islamistes armés.

Au total, 16 mausolées de Tombouctou sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial.
La directrice générale de l’UNESCO a été reçue en audience, vendredi, dès son arrivée dans la capitale malienne, par le président Ibrahim Boubacar Keïta, qui l’a élevée au grade de Commandeur de l’Ordre national du Mali.


Kanalreunion.com