Monde

Israël : l’isolement cellulaire d’enfants palestiniens dénoncé par un expert de l’ONU

Témoignages.re / 25 juillet 2012

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, Richard Falk, a condamné vendredi le recours, par Israël, à l’isolement cellulaire des enfants palestiniens. Cette pratique contraire au droit international a été documentée par le Comité spécial de l’ONU sur les pratiques israéliennes dans les Territoires occupés.

« Le recours par Israël à l’isolement cellulaire des enfants constitue une violation flagrante des droits de l’homme », a déclaré M. Falk dans un communiqué de presse, en se disant « scandalisé » qu’Israël puisse envisager d’y recourir contre des enfants.
« L’isolement cellulaire des enfants palestiniens qui protestent de façon pacifique contre leurs conditions de détention, notamment par des grèves de la faim, est une violation épouvantable des droits de ces enfants », a dénoncé M. Falk.
En juin, un garçon de 15 ans été placé en isolement pendant cinq jours pour avoir entamé une grève de la faim, un autre, âgé de 16 ans, a subi le même sort pendant sept jours pour avoir accroché un drapeau palestinien dans la cellule qu’il partageait avec ses codétenus. Un troisième adolescent a passé 12 jours en isolement pendant son incarcération dans la prison d’Al Jalame.
« Ces violations systématiques sont préoccupantes et constituent un traitement inhumain, cruel, dégradant et illégal. Plus grave encore, elles mettent en danger la santé physique et mentale des prisonniers mineurs », a affirmé le Rapporteur spécial.
« Je condamne les opérations et procédures d’arrestation d’Israël, pendant lesquelles des enfants palestiniens sont menottés et ont les yeux bandés. En outre, les conditions de détention sont déplorables, les enfants étant souvent obligés de dormir par terre ou sur des bancs en béton dans des cellules sans fenêtres », a-t-il ajouté.
Le Rapporteur spécial a également critiqué le fait que les enfants concernés, et en particulier ceux de Gaza, sont privés de la visite de leurs familles et de leurs avocats, les isolant et les intimidant encore davantage.
M. Falk a donc exhorté le gouvernement israélien à prendre des mesures urgentes pour veiller à ce que le traitement des mineurs palestiniens soit conforme au droit humanitaire international, en particulier à la Convention sur les droits des enfants.
Selon le Rapporteur spécial, 53 cas d’isolement cellulaire d’enfants palestiniens par Israël ont été répertoriés depuis 2008 par l’ONG internationale Défense des enfants.


Kanalreunion.com