Monde

"Journée africaine" : Ban Ki-Moon incitent les gouvernements africains à combattre les inégalités

Commémoration de la création de l’OUA

Témoignages.re / 26 mai 2014

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté dimanche les gouvernements africains et les partenaires aux développement à combattre les inégalités sociales et économiques croissantes sur le continent, déclarant que « nous devons faire plus pour libérer le potentiel entier de l’Afrique dans l’agriculture ».

Ban a indiqué, dans son message pour marquer la en commémoration de la création en 1963 de l’organisation de l’Unité africaine, devenue Union africaine (UA), qu’une "plus grande équité reste pour le continent dans son entité un défi commun qui peut favoriser la paix et la stabilité ».

Il a indiqué que « la transformation, la croissance, le dynamisme, le progrès et le partenariat sont essentiels à l’histoire de l’UA », promettant un partenariat continu avec l’ONU, pour mettre en oeuvre la paix, le développement durable, la démocratie et les droits de l’homme en Afrique.

Mettant en évidence le thème de la journée africaine portant sur l’agriculture et la sécurité alimentaire, il a déclaré que les deux tiers de la population du continent sont employés par l’agriculture, alors même que la faim persiste dans plusieurs pays.

Le patron de l’ONU a également déclaré qu’avec « une moyenne annuelle d’augmentation du PIB de 4,8 % entre 2000 et 2010, contre 2,1 % des décennies précédentes, l’Afrique possède sept des dix économies à la croissance les plus rapides dans le monde, affirmant que le secteur agricole, a surtout progressé considérablement avec l’intensification de la production des aliments de base.

« Mais, en transformant les matières premières et en adoptant des moyens nécessaires à la valeur ajoutée, nous pouvons développer les zones rurales, créer des emplois et responsabiliser les populations, tout en assurant la sécurité alimentaire », a noté Ban Ki-moon.

Dans son message, le secrétaire général a également exhorté les leaders africains à participer à son sommet sur le climat en septembre 2014, arguant du fait que « l’Afrique est parmi les régions les plus vulnérables aux changements climatiques ».

La commémoration de la "Journée africaine" se situe également cette année au milieu des célébrations de l’année internationale de la famille agricole, qui a pour objectif de mobiliser le soutien en faveur des petits exploitants, surtout des femmes.


Kanalreunion.com