Monde

« L’Afrique subsaharienne abrite 30% des découvertes gazeuses et pétrolières au cours des dernières années »

Selon une étude parue dans le journal Vanguard au Nigeria

Témoignages.re / 27 octobre 2014

Presque 30% des découvertes du gaz et du pétrole des cinq dernières années ont eu lieu en Afrique subsaharienne, selon le rapport spécial sur les perspectives énergétiques mondiales. Ces richesses naturelles ajoutées au potentiel de croissance économique des pays d’Afrique centrale et australe expliquent notamment pourquoi les gouvernements occidentaux tentent de revenir dans la course dans la région, inquiets des avancées des politiques africaines de l’Inde et de la Chine.

Le journal nigérian “Vanguard” a cité, dans sa livraison de jeudi, le récent rapport publié sur les perspectives énergétiques mondiales montrant un appétit mondial croissant pour les ressources africaines.
D’après le rapport, le Nigeria est le pays subsaharien le plus riche en ressources pétrolières, mais l’incertitude réglementaire, les activités des groupes terroristes et le vol du pétrole dans la région du Delta du Niger sont en train de dissuader les investisseurs et porter atteinte à la production.

Angola devant le Nigeria

« Par conséquent, l’Angola va prendre la place du Nigeria comme le plus grand producteur de pétrole brut de la région jusqu’au début de l’année 2020 », selon les prévisions du rapport.
150.000 barils de pétrole sont volés ou soustraits frauduleusement chaque jour des puits de pétrole nigérians, ce qui entraîne un manque à gagner de cinq milliards de dollars américains par an pour le gouvernement nigérian, un montant qui serait suffisant pour financer l’accès universel à l’électricité pour tous les Nigérians d’ici 2030.
Le rapport a également révélé que quelques pays producteurs de pétrole tels que le Soudan du Sud, le Ghana, l’Ouganda et le Kenya, ont vu leurs productions en pétrole connaître une hausse au cours de ces dernières années.

Chute annoncée de la production

Cependant, à l’horizon 2020, la production en pétrole dans la plupart des pays à l’exception du Nigeria, va connaître une chute.
À cause des mises à niveau et des capacités de raffinage, la majeure partie de l’approvisionnement en pétrole brut est traité au niveau local, souligne le rapport.
Le rapport indique en outre que les pays riches en ressources gazeuses peuvent déclencher le développement économique de leurs pays et améliorer les recettes d’exportation, pour vu que les bonnes réglementations, les prix adéquats et les infrastructures requises soient en place.
Le rapport a aussi mentionné que les incitations liées à l’utilisation du gaz dans la région subsaharienne vont connaître une hausse d’après les prévisions puisque les réformes dans le secteur énergétique et les projets d’infrastructure gazière sont en train de connaître des avancements.

Mozambique et Tanzanie attirent les convoitises

Mais pour le moment, il y a autant de gaz qui se perd en se brûlant simplement que de gaz consommés ou utilisés dans la région.
D’après toujours le rapport, « Plus de mille milliards de mètres cubes de gaz ont été perdus en se brûlant simplement sans être consommés au cours des dernières années, un volume qui, une fois, avait fait objet d’utilisation serait suffisant pour satisfaire les besoins actuels en électricité de l’Afrique subsaharienne pour plus d’une décennie ».
De manière spécifique, le Nigeria reste le plus grand producteur et consommateur de gaz, mais les nouveaux projets d’exploitation de gaz se focalisent également dans le Côte-est et au niveau de la Mozambique et de la Tanzanie où des découvertes importantes de gaz offshore ont été faites.
En ce qui concerne l’énergie, le rapport a révélé que depuis 2000, l’Afrique subsaharienne a enregistré une croissance économique rapide avec une utilisation énergétique qui a augmenté à hauteur de 45%.
" Beaucoup de gouvernements sont en train d’intensifier leurs efforts pour faire face aux nombreuses barrières politiques et réglementaires qui bloquent les investissements dans l’approvisionnement en énergie au niveau local », conclut le rapport.


Kanalreunion.com