Monde

L’Angola garantit la sécurité à tous les participants

Message du pays organisateur

Témoignages.re / 11 janvier 2010

Le Premier ministre angolais, Paulo Kassoma, a assuré, samedi, à Luanda, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou, de la sécurité de toutes les sélections présentes en Angola pour participer à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2010.

Kassoma, coordinateur de la Commission ministérial de monitoring du COCAN (Comité d’organisation de la CAN), a exprimé ces assurances, lors d’une réunion tenue avec Hayatou, qu’il a informé de la situation après l’attaque des rebelles armés contre le bus de la délégation togolaise dans la province de Cabinda, à la frontière entre l’Angola et le Congo, vendredi dernier, faisant trois morts.

Le Premier ministre, qui considère l’événement de Cabinda comme un acte isolé, a affirmé que la sécurité de l’équipe du Togo et des autres sélections est garantie.
Il affirmé que des soins médicaux sont apportés aux victimes, ajoutant que le gouvernement angolais offre sa compassion et son appui moral à la délégation du Togo, promettant que, malgré l’attaque rebelle, l’organisation de la CAN va se dérouler suivant son rythme normal.

Le bus de la délégation togolaise a été attaqué par un groupe de rebelles du mouvement séparatiste, Front de libération de l’enclave de Cabinda (FLEC), alors qu’il entrait dans la province de Cabinda, au Nord de l’Angola, en provenance de Pointe-Noire (Congo) où la sélection du Togo avait effectué son stage de préparation pour la CAN.

Cabinda, enclave angolaise riche en pétrole, est l’un des quatre sites qui abritent les matches de la phase finale de la CAN. Les autres sont Luanda, la capitale, Lubango (Sud) et Benguela (Centre Sud).


Kanalreunion.com