Monde

L’Ethiopie connaît sa pire sécheresse en 30 ans

Climat

Témoignages.re / 30 octobre 2015

L’Ethiopie connaît sa pire sécheresse en 30 ans, avec des niveaux de nécessité aiguë dans tous les secteurs humanitaires ayant déjà des niveaux dépassés lors de la sécheresse de 2011 dans la Corne de l’Afrique, et qui sont projetés pour devenir beaucoup plus sévères en 2016, selon un nouveau rapport de l’ONU.

Le rapport publié mardi par l’Office des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) à New York a noté que l’impact de l’échec des pluies de printemps a été aggravé par l’arrivée des conditions météorologiques El Niño qui ont affaibli les pluies d’été qui nourrissent 80 à 85 pour cent du pays.

OCHA a déclaré : "Cela a considérablement étendu l’insécurité alimentaire et la malnutrition et a dévasté les moyens d’existence dans six régions touchées du pays."

Il a révélé que le niveau d’eau de la rivière Wabi Shabelle dans la région somalienne aurait été à la hausse depuis la semaine dernière à la suite des fortes pluies causées par El Nino dans les montagnes environnantes.

OCHA a également rappelé que la semaine dernière, la rivière a débordé à l’est du Woreda Imy, inondant les communautés le long de la rive du fleuve.

Selon le Bureau de la région somalienne de prévention des catastrophes et de préparation, 700 ménages de Diray kebele, à l’est du Woreda Imy, se réfugiaient dans la ville Imy Est, et le gouvernement et les partenaires surveillaient la situation pour identifier les besoins d’intervention.

Dans le même temps, il a noté que les autorités locales dans les Woredas Mustahil et Kelafo de la zone Shabelle, qui sont des divisions administratives touchées par la sécheresse récurrente, ont été alertées sur le niveau élevé de la rivière.

OCHA a déclaré que la sensibilisation de masse de la communauté sera effectuée à la veille des inondations afin d’atténuer leur impact, et en plus, le Groupe de travail national contre les inondations prépare actuellement des plans d’urgence pour toutes les zones à risque dans le pays.

L’ONU a déclaré à la suite du développement que son équipe humanitaire en Ethiopie et le gouvernement ont tenu une série de réunions d’information avec les partenaires donateurs, séparément et ensemble pour sonner l’alarme sur le phénomène El Niño en cours.


Kanalreunion.com