Monde

L’Europe maintient ses sanctions contre la Russie

Prolongation jusqu’à la fin de l’année

Céline Tabou / 20 mars 2015

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a annoncé jeudi 19 mars, le maintien de « la pression des sanctions sur la Russie » jusqu’à ce que les accords de Minsk soient pleinement appliqués.

JPEG - 58 ko
Réunion du Conseil européen.

Au cours d’une conférence de presse, Donald Tusk a expliqué que « l’une des meilleures façons de soutenir l’Ukraine sera de maintenir la pression des sanctions sur la Russie jusqu’à ce que nous constations une application totale des accords de Minsk.". Ces sanctions seront maintenues jusqu’à la fin de l’année 2015.

Pour l’application complète des accords de Minsk

Réunis jeudi 19 mars en soirée, les chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays de l’Union se sont mis d’accord pour associer la levée des sanctions à l’application intégrale des accords de paix de Minsk sur l’Ukraine. Cet accord a été négocié le 12 février par Angela Merkel et François Hollande avec Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Petro Porochenko.

Depuis le 31 juillet 2014, l’Union européenne a décidé de mettre en place des sanctions contre la Russie, après l’attaque du vol MH17 de la Malaysia Airlines au-dessus de l’Ukraine orientale. Un missile avait touché l’appareil, faisant 228 morts. Ces sanctions européennes ont été renforcées en septembre, lorsque la Russie a été accusée d’avoir fait entrer des troupes sur le territoire ukrainien.

Les pays de l’Union européenne ont restreint l’accès de la Russie au marché des capitaux et imposé un embargo sur les importations et les exportations d’armements en provenance ou à destination de la Russie. De plus, les exportations de biens et de technologie à usage militaire sont interdites.

Vers une Union de l’énergie

L’accès aux marchés des capitaux des grandes compagnies pétrolières russes Rosneft et Transneft a été réduit, ainsi la branche pétrolière du géant gazier Gazprom. Dans un tel contexte, les dirigeants européens ont approuvé la création d’une Union de l‘énergie. L’objectif est de réduire leur dépendance énergétique envers la Russie.
« L’Union de l‘énergie est une nécessité parce que les dépenses énergétiques s‘élèvent à 400 milliards d’euros par an, ce qui fait plus qu’un milliard par jour. Il est évident que nous devons mettre un terme à la dépendance totale des pays tiers en matière de l’approvisionnement énergétique », a indiqué le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.


Kanalreunion.com