Monde

L’OMS annonce d’importants progrès dans la lutte contre le paludisme

La moitié de la population mondiale exposée à cette maladie

Témoignages.re / 10 décembre 2015

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé mercredi, dans de nouvelles estimations publiées par le site de l’ONU, que d’importants progrès ont été enregistrés dans plusieurs pays pour l’élimination du paludisme.

Les efforts déployés dans le cadre de la prévention de cette maladie a permis, selon l’OMS, d’économiser des milliards de dollars pendant les 14 dernières années dans plusieurs pays africains.

Selon le rapport 2015 sur le paludisme rendu public ce mercredi, dans plus de la moitié des 106 pays qui ont connu des cas de malaria en 2000, la présence de la maladie a chuté de 75% en 2015.

Durant la même période, la diminution de la maladie dans 18 pays varie entre 50 et 75%, précise le rapport.

Baisse du taux de mortalité

Dans la région africaine au Sud du Sahara, la nouvelle prévention adoptée contre le paludisme a permis aux pays de faire d’importantes économies par rapport aux charges de la maladie.

Les nouvelles estimations présentées dans le rapport de l’OMS indiquent une baisse des cas de la maladie grâce aux efforts de lutte contre le paludisme, tout en permettant de faire 900 millions de dollars d’économies des charges liées aux soins dans la région pour la période de 2001 à 2014.

Depuis 2000, le taux de la mortalité dû à le paludisme a baissé de 72% dans les deux Amériques, de 65% dans la région Ouest de l’Océan Pacifique et de 64% dans celle du Moyen-Orient.

Cependant, l’Afrique porte toujours le plus grand fardeau de la maladie, même si des acquis admirables y ont été enregistrés.

Le taux de mortalité dû à le paludisme a baissé dans cette partie du monde de 66% entre les différentes tranches d’âge et 71% pour les enfants de moins de 5 ans, une catégorie particulièrement faible face à cette maladie, souligne le texte.

214 millions de nouveaux cas en 2015

Le rapport indique cependant que, malgré les progrès enregistrés, il existe encore des défis non négligeables auxquels le monde fait face. 3,2 milliards de personnes, soit environ la moitié de la population mondiale, sont toujours exposées à la menace de la maladie.

En 2015, l’OMS a recensé 214 millions de nouveaux cas de paludisme.

Des millions de personnes ne reçoivent toujours pas les services dont elles ont besoin pour se protéger de la maladie ou pour se soigner, a indiqué l’OMS, soulignant qu’en 2014, environ le tiers des personnes menacées par le malaria en Afrique au Sud du Sahara vivent dans habitations sans les moyens de protection comme les moustiquaires imprégnées.

En mai dernier, une stratégie mondiale sur le malaria a été adoptée pour la période allant de 2016 à 2030 par l’OMS. Cette stratégie constitue un nouveau cadre de 15 ans pour la lutte contre le malaria dans tous les pays.

La stratégie détermine des objectifs prometteurs pour 2030 dont la baisse de 90% du taux de contamination et de la mortalité au niveau mondial, l’éradication de la maladie dans 35 pays au moins, etc.


Kanalreunion.com