Monde

L’ONU appelle au soutien des réfugiés sud-soudanais en Ethiopie

Plus de 1,5 million de personnes concernées

Témoignages.re / 26 novembre 2014

Après une mission de quatre jours en Ethiopie, la Secrétaire générale-adjointe des Nations unies pour les affaires humanitaires, Kyung-wha Kang, a demandé à la communauté internationale de continuer à se pencher sur le sort des réfugiés sud-soudanais en Ethiopie.

Elle a également averti que le nombre de ces réfugiés pourrait sensiblement augmenter si les combats persistaient au Soudan du Sud.

Dans un communiqué publié mercredi à New York, Mme Kang indique que près de 194.000 réfugiés sud-soudanais, dont 90 pour cent de femmes et d’enfants, sont arrivés en Ethiopie depuis le début du conflit au Soudan du Sud, en décembre dernier.

« Sans une solution politique, et avec l’intensification des combats et de gros problèmes de sécurité alimentaire au Soudan du Sud, leur nombre pourrait passer à 350.000 d’ici la fin du premier trimestre de 2015 », a-t-elle indiqué.

Solidarité de l’Ethiopie

La responsable onusienne s’est déclaré impressionnée par les efforts de collaboration du Département des réfugiés et rapatriés du gouvernement éthiopien, de l’agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et des partenaires humanitaires dans le soutien aux réfugiés.

Elle a cependant souligné que l’état actuel des financements ne suffisait pas pour s’assurer que tous les réfugiés reçoivent une aide et des services humanitaires, en ajoutant que si la crise des réfugiés sud-soudanais dans la partie occidentale de l’Ethiopie était la nouvelle urgence dans ce pays, le sort des réfugiés érythréens et somaliens doit également « figurer sur le radar ».

« Je remercie le peuple et le gouvernement d’Ethiopie pour leur générosité dans l’accueil des réfugiés des pays voisins et pour leurs efforts inlassables à réagir aux besoins des gens », a dit Mme Kang.

Un an de guerre

Au cours de sa visite, la responsable humanitaire a également passé deux jours à Addis-Abeba pour rencontrer des membres de l’Equipe de pays humanitaire de l’Ethiopie et des représentants d’organisations non-gouvernementales.

Elle a également rencontré le vice-président de la Commission de l’Union africaine et des responsables de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) pour discuter des défis humanitaires de la Corne de l’Afrique.

Des querelles politiques intestines entre le président sud-soudanais, Salva Kiir, et son ex-vice-président, Riek Machar, ont commencé à la mi-décembre 2013 et ont débouché sur un conflit généralisé qui a fait fuir près de 100.000 civils vers les bases de la Mission de l’ONU autour du pays.

Cette crise a déplacé plus d’1,5 million de personnes et exposé plus de 7 millions à la faim et aux maladies.


Kanalreunion.com