Monde

L’ONU rend hommage aux victimes

Tremblement de terre à Haïti

Témoignages.re / 18 janvier 2010

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a confirmé samedi « avec la plus profonde tristesse » les décès de son Représentant spécial pour Haïti, Hédi Annabi, de l’adjoint de celui-ci, Luiz Carlos da Costa, et du commissaire de police par intérim, Doug Coates, à la suite du séisme de magnitude 7,0 qui a frappé mardi dernier la capitale haïtienne Port-au-Prince.

« Dans tous les sens du terme, ils ont donné leur vie pour la paix », a dit M. Ban dans une déclaration. « Nous sommes de tout cœur avec eux, avec les familles et les amis de Hédi, Luiz et Doug et avec les nombreux autres héros de l’ONU qui ont donné leur vie pour Haïti », a-t-il ajouté. « Leur souhait le plus cher, j’en suis sûr, serait que nous poursuivions le noble travail qu’eux et leurs collègues ont mené si bien ».
Selon le Secrétaire général, Hédi Annabi, de nationalité tunisienne, « était un vrai citoyen du monde. Les Nations Unies étaient sa vie et il faisait partie de ses fils les plus dévoués et les plus engagés ». « Ceux qui l’ont connu se souviennent de son sens de l’humour, de son intégrité et de son éthique de travail sans parallèle. Il était le premier et le dernier chaque jour pendant toute sa carrière », a-t-il ajouté.
« Il était fier de la Mission de l’ONU en Haïti, fier de sa capacité à apporter la stabilité et l’espoir au peuple d’Haïti, fier de ses employés de l’ONU », a dit encore M. Ban.

Luiz Carlos da Costa, du Brésil, « était depuis de nombreuses années une légende des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Son professionnalisme extraordinaire et son dévouement s’ajoutaient à son charisme et sa chaleur humaine et à sa dévotion à l’égard de ses nombreux amis », a déclaré le Secrétaire général.

Doug Coates, de la police montée canadienne, « était un vrai ami d’Haïti et des Nations Unies. Il était un grand officier de police qui croyait au plus profond de lui à l’importance de l’état de droit et à la justice ».

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a été durement touchée par le séisme, avec des dizaines de décès confirmés et plus de 300 employés portés disparus.

Ban Ki-moon devait se rendre hier en Haïti pour afficher sa solidarité à l’égard du peuple haïtien, alors qu’on estime qu’un tiers de la population a été affecté par le séisme.

Samedi, les Nations Unies continuaient à déployer tous ses efforts pour envoyer de l’aide d’urgence aux survivants dans la capitale dévastée.
Vendredi, l’ONU et ses partenaires de la communauté humanitaire ont lancé un appel de fonds de 562 millions de dollars auprès des bailleurs de fonds internationaux pour venir en aide aux victimes du séisme.
« Il n’y a pas un moment à perdre. Des vies sont en jeu. Les jours à venir vont être cruciaux pour soigner les blessés les plus graves, prévenir la diffusion des maladies, fournir de la nourriture, de l’eau, des abris à des dizaines de milliers de familles qui n’ont plus que leurs vêtements sur elles », a dit vendredi le Coordonnateur des Nations Unies pour les secours d’urgence, John Holmes.


Kanalreunion.com