Monde

L’ONU renforce le soutien aux victimes de la tempête Washi

Philippines

Témoignages.re / 26 décembre 2011

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) et ses partenaires humanitaires aux Philippines ont lancé jeudi un appel de 28,6 millions de dollars pour soutenir le gouvernement des Philippines dans la réponse aux besoins humanitaires causées par la tempête tropicale qui a fait des ravages dans le nord de la province de Mindanao.

Le Plan d’action humanitaire de 2012 pour les Philippines et pour Mindanao est actuellement mis à jour afin de prendre en compte les besoins en eau potable, nourriture, abris d’urgence, et des effets domestiques essentiels pour 471.000 personnes les plus affectées dans les villes de Cagayan de Oro et d’Iligan pendant trois mois. Le travail de déblayage pour réduire les risques sanitaires et les services de logistique sont également prioritaires.
Le Coordinateur humanitaire résident de l’ONU aux Philippines, Dr. Soe Nyuant-U, a effectué une visite de deux jours dans ces deux villes. Il s’est dit choqué par l’ampleur des destructions. « C’est comme si un tsunami avait frappé les villes », a-t-il déclaré.
« Des quartiers entiers étaient complètement dévastés, seuls quelques bâtiments solides restent debout et même ceux-là ont subis de grands dégâts. Des débris de maisons, de bâtiments et d’autres structures qui ont été détruits par la tempête, ont été emportés par la mer ce qui a laissé des zones énormes sans traces d’habitation », a expliqué Dr. Soe.
À ce jour, plus de 1.060 personnes sont mortes ou portées disparues et 28.030 maisons ont été détruites ou endommagées selon le gouvernement. Plus de 43.600 personnes sont abritées dans les 51 centres d’évacuation et quelques 266.000 ont trouvé refuge chez des membres de leurs familles ou dans des structures de fortune.
« La grande générosité du peuple philippin contribue à sauver des vies. L’ONU et ses partenaires humanitaires travaillent d’arrache-pied pour soutenir les efforts menés par le gouvernement. Les besoins sont accablants », a indiqué Dr. Soe.
Le gouvernement a déclaré un état de catastrophe nationale dans les zones les plus touchées, et il a accepté l’offre d’aide des Nations Unies. La réponse humanitaire donnée aux effets de la tempête tropicale Washi sera revue dans six semaines pour prendre en compte les besoins humanitaires qui évoluent.


Kanalreunion.com