Monde

L’Ukraine appelée aux urnes

Dans un pays divisé en deux

Céline Tabou / 26 mai 2014

Les Ukrainiens ont voté dimanche 25 mai, pour élire leur nouveau président qui devra mettre fin aux violences dans l’Est du pays. Alors que tout le pays a voté, les habitants des régions séparatistes ont rencontré des obstacles pour aller voter, car les pro-russes ont fait usage de la force pour empêcher le déroulement du scrutin.

Selon les données de l’administration de la région de Donetsk, citées par l’Agence France Presse, moins de 18% des bureaux de vote ont pu ouvrir et non loin, à Lougansk. La Commission centrale électorale a indiqué la veille du scrutin que seulement 17% des électeurs pourraient voter.

Plus de 36 millions d’électeurs

Interrogé par l’AFP, Oleg, habitant de Lviv, a espéré que « cette élection ramènera enfin la paix en Ukraine ». Même envie pour l’enseignante, Irina Myssak, qui attend du prochain président qu’il « conduise l’Ukraine à l’Otan et à l’Union européenne ». A Kiev, capitale de l’Ukraine, l’attente se faisait sentir, des files d’attente se sont formées pour à l’entrée des bureaux de vote.

Les choix sont variés, pour certains, l’ancienne icône de la Révolution Orange de 2004, Ioulia Timochenko, est une alternative, alors que Petro Porochenko est associé à l’ancien président déchu, Viktor Ianoukovitch. En dépit des alliances de Petro Porochenko avec l’ancien gouvernement, les intentions de vote tourne autour de 44% en sa faveur.

La fin de la campagne a été marquée par d’importants combats sur le « front de l’est », dans la région de Donetsk où 26 personnes, dont de nombreux soldats ukrainiens, ont péri dans des combats entre séparatistes et forces loyales à Kiev. A Slaviansk, bastion des insurgés armés pro-russes, les combats sont quotidiens entre eux et l’armée ukrainienne.

L’Est du pays isolé

Le scrutin s’est difficilement déroulé dans les régions de Donetsk et de Lougansk, pour plusieurs raisons tel que la crainte des électeurs à aller voter, le contrôle par les séparatistes des commissions électorales locales, mais aussi parce que les urnes et les bulletins de vote n’ont pas pu arriver jusqu’à tous les bureaux de vote.

Les pro-russes avaient averti qu’ils feraient tout pour empêcher le déroulement du scrutin, d’ailleurs une grande majorité des bureaux de vote sont restés fermés dimanche. Selon la Commission centrale électorale, seul un tiers des districts électoraux des régions de Lougansk et de Donetsk fonctionnaient, a indiqué l’AFP.

Pendant le vote, plusieurs centaines de séparatistes se sont rassemblés place Lénine, dans le centre de Donetsk, pour assister à la signature d’une « déclaration importante, l’alliance des Républiques du peuple de Donetsk et Lougansk », a expliqué à Radio France Internationale, Denis Pouchiline, « président » du conseil de la République populaire de Donetsk.

Céline Tabou


Kanalreunion.com