Monde

L’UNESCO et la philosophie

Journée Mondiale de la Philosophie

Témoignages.re / 19 novembre 2009

À l’occasion de la célébration ce 19 novembre de la Journée Mondiale de la Philosophie, Reynolds Michel, président de l’association E.PI.I. (Espace pour Promouvoir l’Interculturalité), a fait parvenir à "Témoignages" un texte sur le travail important accompli par l’UNESCO pour promouvoir cette science humaine qu’est la philosophie.

Depuis 2002, l’UNESCO organise chaque 3ème jeudi du mois de novembre la Journée de la philosophie, aujourd’hui célébrée sur tous les continents et depuis l’année dernière à La Réunion grâce à l’initiative du Cercle Philosophique Réunionnais. Pourquoi une Journée mondiale de la philosophie ?

L’UNESCO a toujours entretenu des liens très étroits avec la philosophie, eu égard à sa mission de promouvoir, de manière durable, la paix et la sécurité dans le monde. Elle est même « une réponse institutionnelle à une question philosophique ». En outre, l’objectif de favoriser la compréhension mutuelle entre les peuples en « assurant le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion », engage nécessairement la philosophie et des moyens qui sont eux-mêmes philosophiques. Car tous les idéaux et concepts qui régulent et légitiment son action sont puisés dans diverses traditions philosophiques.

Tout cela n’explique peut-être pas pour autant la convocation institutionnelle de la philosophie au sein de l’organisation. Quoi qu’il en soit, l’UNESCO n’a jamais cessé, et ce depuis ses origines, de convoquer la communauté philosophique en la personne et l’œuvre de ses plus éminents représentants, pour penser, entre autres, les grands problèmes mondiaux. Et déjà son premier programme en matière de philosophie (1946) s’est donné pour tâche d’inculquer dans l’esprit du public un minimum indispensable de notions philosophiques et morales dans le but de favoriser l’idéal de la solidarité entre tous les hommes. Cette importance de la philosophie, déjà affirmée en 1950, a été réaffirmée en février 1995 par La déclaration de Paris pour la philosophie.

L’UNESCO se donne, entre autres objectifs généraux, de :

- contribuer au progrès de l’étude et la recherche en philosophie ;

- mieux faire connaître la philosophie au grand public et lui faire prendre conscience de la pertinence de l’analyse philosophique ;

- d’améliorer la qualité de l’éducation par la promotion d l’enseignement de la philosophie ».

Populariser une culture philosophique internationale est un but louable, mais quelle est la philosophie promue par l’UNESCO ? Se donnant comme un « lieu privilégié de l’échange et du dialogue de la pluralité des expériences de la pensée et des cultures du monde », l’UNESCO ne peut que prendre la philosophie en un sens large, comme « un questionnement critique qui permet de donner un sens à la vie et à l’action dans le contexte international », tout en faisant appel aux traditions philosophiques de toutes les cultures du monde.

Pour l’UNESCO, l’enseignement philosophique encourage, entre autres choses, « à juger par soi-même, à confronter des arguments divers, à se soumettre seulement à l’autorité de la raison » (c’est moi qui souligne). Autrement dit, un enseignement dont la visée est la liberté de pensée vis-à-vis de tous les dogmes et de toutes les “sagesses” imposées. Cet enseignement, « qui ne soustrait aucune idée à la discussion et qui s’efforce de préciser les définitions exactes des notions utilisées, précise la Déclaration de Paris, doit être assuré par des professeurs compétents, spécialement formés à cet effet… ».

Bref, au-delà de l’invitation qui est faite à tous de philosopher ensemble à l’occasion de la Journée mondiale de la philosophie (Jeudi 19 novembre), c’est la fonction interrogative et critique de la discipline philosophique, aux côtés des autres sciences humaines et sociales, que l’UNESCO entend promouvoir à temps et à contre temps depuis sa création. Une priorité est même accordée à la réflexion transdisciplinaire et interculturelle sur les enjeux contemporains que représentent la mondialisation, la diversité, le développement et la citoyenneté.

Reynolds Michel 

Sources :
Patrice Vermeren (conseiller scientifique de l’UNESCO), “La Philosophie et l’UNESCO”, UNESCO, 2003

“Stratégie de l’UNESCO concernant la philosophie, Document, 2004

“La Déclaration de Paris de l’UNESCO sur la Philosophie”, UNESCO, 1995


Les objectifs de la Journée Mondiale de la Philosophie

Les principaux objectifs de la Journée mondiale de la philosophie se présentent comme suit :

- renouveler l’engagement national, sous-régional, régional et international en faveur de la philosophie ;

- encourager l’analyse, la recherche et les études philosophiques sur les grands enjeux contemporains afin de mieux répondre aux défis qui se posent aujourd’hui à l’humanité ;

- sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la philosophie et de son usage critique dans les choix que font surgir pour de nombreuses sociétés les effets de la mondialisation ou l’entrée dans la modernité ;

- faire un état des lieux de l’enseignement de la philosophie dans le monde, en mettant l’accent en particulier sur les inégalités d’accès ;

- souligner l’importance de la généralisation de l’enseignement philosophique pour les générations futures.


Les prochains rendez-vous

Voici les prochaines rencontres organisées cette semaine dans le cadre de la célébration 2009 à La Réunion de la Journée Mondiale de la Philosophie :

• Conférence-débat ce jeudi 19 novembre de 16 heures 15 à 18 heures au Salon de l’Éducation (salle E à la NORDEV de Saint-Denis) sur la question de l’enseignement de la philosophie pour les enfants dès l’école primaire. Une professeure des écoles, Karine Bélon, présentera un exposé pour répondre à ces questions : à quoi cela sert-il, est-il utile d’enseigner la philo à des marmay ? Cela est-il possible ? Comment, avec quels moyens et avec quelle formation ? L’exposé sera complété par la lecture, par une autre professeure des écoles, Viviane Hoarau, d’extraits du livre de l’UNESCO "La philosophie, une école de la liberté". Le tout sera suivi d’un débat et d’échanges avec le public.

• Une soirée philo est prévue par l’association Athéna ce 19 novembre à 18 heures 30 à l’I.A.E. (Institut d’Administration des Entreprises), 24 avenue de la Victoire, à Saint-Denis, face à la cathédrale. Des lectures de textes philosophiques seront faites par des conférenciers d’Athéna : Jean Lombard, Yves Lorvellec et Bernard Jolibert. Des textes qu’ils commenteront ensuite. La soirée s’intitulera : "L’intention philosophique".

• Le vendredi 20 novembre, pour le 20 ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’Enfant, la Ligue des Droits de l’Homme à La Réunion organise une journée des droits de l’enfants au Centre Jacques Tessier de La Saline les Bains. 12 classes, 4 de collège et 8 du Primaire, soit environ 300 élèves, se sont inscrites pour participer à cette journée de 8 heures 30 à 15 heures.


Kanalreunion.com