Monde

L’UNESCO exprime sa disponibilité à soutenir les artistes africains

Dans notre région

Témoignages.re / 23 juillet 2013

La directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé à Brazzaville la volonté de son institution à continuer à soutenir les artistes africains.

« L’UNESCO va continuer à soutenir les artistes africains », a déclaré Mme Irina Bokova à l’ouverture de la 9ème édition du Festival panafricain de musique (FESPAM) qui s’est tenue du 13 au 20 juillet 2013, en présence du chef de l’État congolais, Denis Sassou Nguesso, qui a présidé cette cérémonie.
« L’UNESCO va tout mettre en œuvre à travers les conventions culturelles, les différents fonds (…), pour aider les musiciens africains », a dit Mme Bokova, soulignant que ce festival est « le symbole du pouvoir de la culture de rassembler les peuples ».
Selon elle, cette année, « le FESPAM revêt une signification particulière dans le stade historique Félix Eboué qui porte dans ces murs et ces pierres les valeurs du dialogue des cultures d’une ville, Brazzaville, ouverte sur le monde ».
« La musique porte notre identité. Elle porte la dignité des peuples d’Afrique, la fierté d’être Africain par où commencent tout dialogue, toute paix et tout effort de développement », a conclu la DG de l’UNESCO.
Plusieurs activités étaient prévues dans le cadre du FESPAM, entre autres des spectacles musicaux qui ont réuni des grands noms de la musique africaine à travers des podiums disséminés dans la ville de Brazzaville.
Un symposium, qui a rassemblé des spécialistes de la Culture et des Arts pour une analyse scientifique de l’édition du festival, a eu lieu du 15 au 18 juillet.
Créé en 1996, le FESPAM est une grande manifestation culturelle et scientifique biennale qui vise essentiellement la promotion de la musique d’Afrique et de sa diaspora dans sa triple dimension traditionnelle, moderne et religieuse.


Kanalreunion.com