Monde

La Banque Mondiale se débat avec le manque de ressources financières

Demande d’aide adressée à l’African Caucus

Témoignages.re / 3 septembre 2015

La Banque Mondiale a sollicité l’aide des membres de l’African Caucus pour canaliser des ressources en vue de la recomposition de l’Association internationale de développement (AID).

Le vice-président au financement et au développement de la Banque Mondiale (BM), Von Amsberg, a sollicité l’aide des membres de l’African Caucus pour canaliser des ressources en vue de la recomposition de l’Association internationale de développement (AID).

Afin de financer le développement intelligemment, la BM a besoin de mobiliser environ 135 milliards de dollars pour l’aide au développement (AOD). Cette somme va encourager et capter de nouveaux investissements publics et privés.

« Notre vaste portefeuille de projets en préparation va encourager l’investissement privé. Nous effectuons une recherche intense de ce type de projets et nous nous attelons à y mobiliser toutes les ressources possibles. Des problèmes tels que le virus Ebola, les inondations au Malawi ou le séisme au Népal ont épuisé en un an les fonds de réponse qui devaient durer trois ans », a expliqué le responsable de la Banque Mondiale pendant sa présentation du thème « Options de financement pour l’AID ».

La reconstitution record de 52,1 milliards de dollars de l’AID vise à maximiser l’impact sur le développement en mobilisant les ressources publiques et privées, outre les connaissances, avec des résultats solides et une efficacité à faible coût.

La recherche de projets régionaux en Afrique continue à être importante et la plupart des ressources sont consacrées à des projets régionaux d’infrastructure.

« La forte reconstitution de l’AID et les innovations financières sont capitales pour mener à bien le programme de transformation en Afrique », a-t-il conclu.

Le ministre des finances de l’Angola assure la présidence du Groupe africain des ministres des finances et des directeurs des Banques Centrales auprès du Fonds monétaire international et de la Banque Mondiale, le ministre des finances du Bénin la première vice-présidence, le ministre des finances du Bénin la seconde vice-présidence et le ministre des finances de l’Égypte le secrétariat de l’organisation.


Kanalreunion.com