Monde

La mobilisation de tous doit continuer

Séisme en Haïti : Plus de 60 jours après le séisme, il faut sortir les victimes d’une stratégie de survie

Témoignages.re / 17 mars 2010

Il y a plus de deux mois, le 12 janvier 2010, un terrible séisme frappait Haïti, faisant plus de 220.000 morts, 196.000 blessés, 1,3 million de personnes déplacées et 3 millions de personnes affectées. Aujourd’hui, alors que la saison des pluies commence, précédant celle des cyclones, Haïti se trouve encore dans une situation dramatique : l’enchaînement de plusieurs phases d’urgence associé au début de mise en œuvre de la phase de réhabilitation rend la situation particulièrement complexe.
Engagée au quotidien auprès de plus de 250.000 personnes, la Croix-Rouge française continue de déployer ses efforts pour aider, accompagner et soigner les victimes et les préserver des intempéries et inondations qui s’annoncent. La mobilisation de tous doit continuer.

La Croix-Rouge française engagée dans une logique de réponse intégrée auprès de plus de 250.000 Haïtiens

Soins, distribution d’eau potable, assainissement (construction de latrines et de douches notamment), distribution d’abris et de matériel de secours, soutien psychologique, prise en charge des victimes d’amputations, la Croix-Rouge française poursuit son engagement à Haïti dans le respect d’une approche intégrée. Elle vise en effet à intervenir dans l’ensemble de ces secteurs auprès de chaque groupe de personnes. Avec plus d’une centaine de volontaires sur place (une quarantaine de délégués et équipiers français de réponse à l’urgence et 70 volontaires Haïtiens) et plus de 1.000 tonnes de matériel acheminé, la mission de la Croix-Rouge française, la plus importante jamais déployée dans un même pays, tant en ressources humaines qu’en ressources matérielles, se poursuit sans relâche.
Soins : dans deux dispensaires à Pétion Ville et Delmas, et en cliniques mobiles, plus de 15.000 personnes ont pu bénéficier de soins médicaux de la Croix-Rouge française. Plus de 100.000 personnes ont été vaccinées (rougeole, diphtérie et tétanos) par les équipes du Mouvement Croix-Rouge à ce jour.
Soutien psycho-social : la Croix-Rouge française prend en charge près de 500 enfants par jour, avec des actions éducatives pour les aider à retrouver un rythme de vie plus régulier et apaisant. Des groupes de paroles ont également été mis en place pour les adultes deux fois par semaine.
Accès à l’eau et hygiène : la Croix-Rouge française gère 64 points de distribution d’eau potable fournissant plus de 800 mètres cubes d’eau par jour, bénéficiant quotidiennement à plus de 150.000 personnes. Par ailleurs, 570 latrines ont été construites et 240 douches installées.
Abris d’urgence : 1.215 tentes ont été installées, 1.790 bâches plastiques ont été distribuées pour constituer des abris en ciblant des petits regroupements de personnes qui campent à proximité de leur maison pour apporter l’aide au plus près des gens. Plus de 2.500 tentes devraient être mises en place dans les prochains jours avant de s’orienter vers des abris plus adaptés. Par ailleurs, la distribution d’articles de secours, tels des couvertures, des kits cuisine ou encore des kits hygiène, continue chaque jour et a permis d’aider déjà plus de 80.000 personnes.
Soins de suite : pour aider les très nombreuses victimes d’amputations, la Croix-Rouge française met au point un partenariat avec l’hôpital de l’Ofatma à Port-au-Prince afin de créer un service de médecine physique de réadaptation permettant prise en charge et réinsertion. Trois médecins experts du Centre de réadaptation des Massues, établissement lyonnais de la Croix-Rouge française spécialisé dans les soins de suite et de réadaptation, sont arrivés pour évaluer les besoins et établir un cahier des charges. Ils ont été rejoints par un chirurgien pour former les médecins haïtiens.
Enfin, les recherches de proches portés disparus par le service de rétablissement des liens familiaux Croix-Rouge se poursuivent.

Seulement 30% de la population a reçu un abri : il y a urgence à protéger le reste de la population avant les pluies

A ce jour, seulement 300.000 personnes ont reçu un abri d’urgence, ce qui ne représente que 25% des besoins qui sont estimés à 1,2 million de personnes. Avec la saison des pluies qui commence, puis celle de la saison cyclonique, génératrices d’inondations, de coulées de boue catastrophiques et potentiellement d’épidémies, il est absolument indispensable de poursuivre et renforcer les actions de mise à l’abri sûre, de soutien sanitaire et de soins pour tous les Haïtiens qui dorment soit à côté de leur maison, soit sur des espaces confinés et qui se regroupent sous des abris de fortune. L’installation de milliers d’abris d’urgence doit impérativement se poursuivre rapidement, sans oublier les travaux nécessaires : niveler le sol, mettre en place les systèmes d’approvisionnement et d’évacuation d’eau, poser des latrines, installer des socles sous les abris pour les stabiliser et permettre l’évacuation des eaux de pluie. L’identification de terrains adaptés, dans ou à proximité de Port-au-Prince, est une grande priorité. Pour relever ce défi, une bonne coordination est indispensable entre les autorités du pays, les Nations Unies et tous les acteurs humanitaires présents.

La Croix-Rouge française a encore et toujours besoin de la générosité du public

Aujourd’hui, la Croix-Rouge française peut compter sur environ 14 millions d’euros de dons et en a déjà engagé plus de 6 millions. Ce n’est, malheureusement, pas suffisant pour apporter l’aide indispensable au long court à Haïti. Tous les observateurs considèrent qu’il faudra une dizaine d’années pour reconstruire Port-au-Prince. La Croix-Rouge française envisage pour sa part de rester engagée à Haïti pour au moins trois ans afin de redonner des conditions de vie décentes à la population haïtienne et lui prodiguer des soins quotidiens.
Les 14 millions d’euros récoltés à ce jour permettront tout juste de mener les programmes en cours pendant 18 mois. Or, face à l’immensité de la tâche et l’ampleur des difficultés, il est essentiel de continuer à faire appel à la générosité des Français.


Kanalreunion.com