Monde

La Nouvelle-Calédonie touchée par Freda

Tempête tropicale : un mort et un disparu

Céline Tabou / 5 janvier 2013

En pleine saison cyclonique, les Outre-mer ne sont pas épargnés en ce début d’année. Après La Réunion avec Dumilé, la Nouvelle-Calédonie a dû faire face à son phénomène dépressionnaire du nom de Freda. La tempête tropicale a causé la mort d’une personne, une autre est portée disparue.

La dépression tropicale Freda a causé des dommages sur les routes et les réseaux d’eau et d’électricité, a indiqué jeudi 3 janvier Albert Dupuy, Haut-commissaire de la République. « Nous sommes dans la phase d’inventaire des dégâts, quatre hélicoptères ont été mobilisés. De nombreux axes sont coupés, l’électricité n’est pas encore rétablie partout et un tuyau d’approvisionnement en eau de Nouméa a subi une avarie » , a-t-il déclaré à la presse.

Le haut-commissaire a précisé que l’homme décédé s’était noyé dans la mer à Lifou, île de l’archipel Loyauté, et qu’à Houaïlou, village de la côte Est, un jeune homme de 18 ans a été porté disparu. Ce dernier a été emporté par une rivière en crue, qu’il avait tenté de traverser.

Le 28 décembre, Freda se trouvait à Grande-Terre, où des pluies diluviennes se sont abattues, accompagnées de rafales de vent allant jusqu’à 120 km/h.

Près de 3.200 personnes étaient privées d’électricité le 27 décembre, tandis que la circulation était entravée à une quinzaine d’endroits, à cause d’éboulements ou d’inondations.

L’alerte orange a été levée le 3 janvier sur les îles de Bélep, mais le reste du pays reste en pré-alerte cyclonique avec des rafales de l’ordre de 80 à 100 km/h sur une bonne partie de l’île. Les pluies concernent encore l’Est de la Nouvelle-Calédonie, en prenant localement un caractère orageux.

Céline Tabou

Wallis et Futuna durement touchées

L’île de Wallis a été « durement touchée » et a subi d’ « importants dégâts matériels » après le passage du cyclone Evan, de classe 2, les 15 et 16 décembre, tandis que Futuna a été « moins frappée » , a indiqué le gouvernement français. A Wallis, « seuls deux blessés légers sont à déplorer », a annoncé le Ministère des Outre-mer dans un communiqué.

Deux personnes sont décédées lors du passage du cyclone sur les îles voisines de Samoa. La principale centrale électrique de Samoa a été détruite. Le ministère a précisé dans un communiqué de presse que « selon les premières constatations, Wallis a été durement touchée avec d’importants dégâts matériels sur les réseaux, les voiries et les habitations. Futuna a, en revanche, été moins frappée par le cyclone ». « Pour faire face à l’urgence, le gouvernement a décidé de dépêcher dans les toutes prochaines heures, depuis la Nouvelle-Calédonie, un avion CASA avec à son bord une mission d’appui de la Sécurité civile » ainsi que 1,4 tonne de matériel, a précisé le ministère.

Après son passage sur Wallis et Futuna, le cyclone Evan s’est dirigé vers les îles Fidji, où les dégâts sont considérables puisque de nombreuses maisons ont été détruites, des glissements de terrain se sont produits et le vent a provoqué des chutes d’arbres sur les véhicules. Le bilan très provisoire fait état d’une vingtaine de victimes entre les Samoa et les Fidji.


Kanalreunion.com