Monde

La politique des Etats-Unis et l’OTAN relance la course aux armements

Le candidat Poutine veut renforcer l’industrie militaire russe

Témoignages.re / 21 février 2012

Un pays réellement fort garantira la sécurité nationale de la Russie, a estimé le Premier ministre russe et candidat au poste présidentiel Vladimir Poutine dans son sixième article dans le cadre de son programme électoral publié dans le journal “Rossiïskaïa Gazeta”.

La Russie ne doit « induire personne en tentation » par sa faiblesse. Elle « ne refusera à aucune condition » la consolidation du potentiel de rétention stratégique, a indiqué M. Poutine dans son article intitulé « Etre fort : les garanties de la sécurité nationale de la Russie ».

Le Premier ministre russe a rappelé l’adoption et la réalisation « des programmes sans précédent de développement des forces armées et de modernisation du complexe militaro-industriel ».
La restauration de la marine océanique russe dans le Nord et dans l’Extrême-Orient figure également parmi les objectifs principaux, selon M. Poutine.

En ce qui concerne le déploiement du bouclier antimissile américain, le chef du gouvernement russe a indiqué que « la réponse militaro-technique de la Russie serait efficace et asymétrique ».
Un réarmement sans précédent attend la Russie ces dix prochaines années, a déclaré le Premier ministre et candidat à la Présidentielle Vladimir Poutine dans un article publié lundi par le quotidien “Rossiïskaïa Gazeta”.

« Au cours de la prochaine décennie, plus de 400 missiles balistiques intercontinentaux, 8 croiseurs sous-marins lance-missiles stratégiques, près de 20 sous-marins polyvalents, plus de 50 navires de surface, une centaine d’appareils spatiaux militaires équiperont l’armée russe »,
a indiqué M. Poutine dans son article.

« En outre, plus de 600 avions modernes, dont des chasseurs de cinquième génération, plus de mille hélicoptères, 28 régiments de systèmes de missiles sol-air S-400, plus de 2.300 chars modernes, près de 2.000 canons automoteurs équiperont l’armée »,
a précisé le candidat au poste présidentiel.

Au total, « Vingt-trois mille milliards de roubles (590 milliards d’euros) vont être consacrés au total à ces objectifs (de réarmement) dans la décennie à venir », précise-t-il dans ce long texte publié dans le journal officiel “Rossiïskaïa Gazeta”, entièrement consacré à la question militaire.

« Nous devons bâtir une nouvelle armée. Moderne, capable d’être mobilisée à tout moment », écrit-il, estimant que l’armée russe avait été laissée pour compte dans les années 1990 « au moment où d’autres pays augmentaient constamment leurs capacités militaires ».

« Nous devons rattraper complètement ce retard. Reprendre un statut de leader dans toutes les technologies militaires », souligne M. Poutine, citant le domaine spatial, la guerre dans le « cyberespace », mais aussi les armes de demain a effet « géophysique, par rayons, ondes, géniques, psychophysiques »...


Kanalreunion.com