Monde

La procureure Kagezi assassinée

Ouganda

Témoignages.re / 1er avril 2015

L’Institut d’études de sécurité (ISS), un Think Tank basé à Pretoria, a salué, mercredi, la mémoire de la procureure ougandaise, Joan Kagezi, assassinée lundi, comme celle d’un défenseur acharné de la justice pénale aussi bien dans son pays que partout en Afrique et dans le monde.

L’ISS, qui a partagé de longues années de collaboration étroite avec la procureure Kagezi, relève sa vaste connaissance et sa riche expérience des affaires liées au terrorisme et à la criminalité internationale et son engagement désintéressé pour une justice internationale à laquelle, elle a œuvré sans relâche, notamment pour la promotion des droits de l’Homme et de l’Etat de droit non seulement en Ouganda, mais en Afrique et dans le monde.

Selon le directeur général de l’ISS, Anton du Plessis, la procureure Kagezi a été le fer de lance de la lutte contre le terrorisme et le crime international en Ouganda dont la contribution restera pérenne.

Dans sa collaboration avec l’ISS, la procureure Kagezi a contribué au renforcement des capacités de procureurs et du personnel judiciaire en Afrique.

Pour le chercheur Senior de l’ISS, Jemima Njeri Kariri, l’engagement acharné de la procureure Kagezi pour la justice pénale sera son legs.

L’ISS a aussi exprimé ses profondes inquiétudes sur l’Etat de droit en Afrique face aux circonstances de l’assassinat de la procureure Kagezi.

Les fonctionnaires de la justice pénale chargés de protéger les citoyens restent vulnérables à la violence, à l’intimidation et aux ingérences, a déploré l’ISS.

La procureure Kagezi avait en charge l’instruction du procès en cours lié à l’attentat à la bombe, revendiqué par les Shabab somaliens, perpétré en juillet 2010 à Kampala et qui a fait 76 morts.


Kanalreunion.com