Monde

La rigueur pour la première économie européenne

Budget de l’Allemagne

Céline Tabou / 5 janvier 2013

Le gouvernement allemand a prévu une coupe de 5 à 6 nouveaux milliards d’euros afin d’équilibre son budget pour 2014. Selon les experts, de nouvelles mesures devraient être mises en place pour pouvoir atteindre cet objectif, dès 2013.

Entre août 2011 et août 2012, les dépenses publiques du pays ont augmenté de près de 2%, soit plus vite que le PIB, voulant changer de cap, le gouvernement va diminuer les dépenses publiques. Les coupes budgétaires devaient concerner tous les ministères, ainsi que le système de santé. «  Si nous voulons obtenir un budget équilibré sur un plan structurel en 2014, nous devrons combler un vide de cinq milliards d’euros  », a admis Michael Meister, chef adjoint du groupe parlementaire de l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel, cité par l’agence de presse Reuters « Cela se fera seulement à l’aide de coupes budgétaires », a-t-il indiqué. Ce dernier exclut toute hausse d’impôt.

La chancelière allemande, Angela Merkel, avait prévenu ses concitoyens, en cette fin d’année : «  L’environnement économique ne sera pas plus facile, mais plus difficile l’an prochain » . Défendant son bilan, cette dernière a appelé les Allemands à la patience. «  Les réformes que nous avons décidées commencent à produire leurs effets. Mais nous avons encore besoin de beaucoup de patience. La crise est encore loin d’être surmontée  », a-t-elle mis en garde.

La première économie européenne possède le taux de chômage le plus bas et le nombre d’emplois le plus haut. Mais, même si l’Allemagne bénéficie d’une conjoncture économique meilleure que la plupart de ses partenaires européens, son économie a ralenti tout au long de l’année 2012, avec un PIB de 0,2% au troisième trimestre contre 0,3% au deuxième trimestre et 0,5% au premier.

Céline Tabou


Kanalreunion.com